Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a reçu aujourd’hui en audience une délégation du Partenariat mondial pour la préparation et la fourniture du vaccin contre la COVID-19, délégation conduite par son Coordonnateur principal, Mr. Ted Chaiban.
La réunion a permis d’échanger sur la stratégie de vaccination du Sénégal. Saluant les efforts du pays « arrivé deuxième au niveau mondial dans la riposte au moment où l’on disposait de peu d’éléments sur la pandémie », M. Chaiban a axé son intervention sur comment continuer la réponse, les possibilités d’accélération de la vaccination dans un contexte où Omicron a changé la perception entrainant des rassemblements sans résurgence des cas.
Communicant sur les plans qui seront mis en œuvre, M. Abdoulaye Diouf Sarr a mis l’accent sur la mobilisation sociale, les stratégies pour arriver à un meilleure taux de couverture. Ainsi, afin de faire mieux pour l’administration du vaccin, le ministre de la Santé a révélé quelques axes du plan de relance anti-covid du pays.
Comme il est toujours préférable de se protéger, l’intensification dira t-il, se fera avec les associations de malades, de personnes âgées, des personnes vivant avec des comorbidités ou avec une immunité compromise…le tout, avec les districts au cœur de la relance. Dans le cadre de cet effort, le système de données sera renforcé. Et la période semble propice, car comme argument avancé lors de la rencontre, c’est quand nous avons le moins de cas que nous pouvons mettre le virus hors de nos frontières.
Après cet audience, le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a rencontré le comité de coordination inter-agences, le CCIA, pour faire le bilan global de la vaccination 2021, PEV et Covid ainsi que des perspectives pour 2022.