Actualités - Une campagne pour traiter un million d’enfants contre le géo helminthiase à Dakar

Le médecin-chef de la région médicale de Dakar, docteur Oumar Sarr, a annoncé, vendredi, le démarrage à Dakar d’une campagne sur les maladies tropicales négligées (MTN), destinée à traiter un million d’enfant en âge scolaire contre la

’’Sur le plan épidémiologique, la géo helminthiase qui s’identifie à tous les vers intestinaux, est la seule maladie qui entre dans la panoplie des MTN et qui constitue un problème dans la région de Dakar’’, a-t-il confié lors d’un point de presse.

D’après lui, les autres MTN, notamment la filariose lymphatique, la bilharziose, etc., ne sont pas fréquentes dans la région de Dakar.

‘’Donc, il n’y a que la géo helminthiase qui sera concernée par cette campagne de traitement de masse de 3 jours qui débute lundi à l’école 1 de Aïnoumady de Keur Massar’’, a expliqué le médecin.

D’après le docteur Sarr, la région médicale de Dakar a élaboré un planning qui a débuté par la formation et l’orientation des équipes cadres de district, mais aussi du personnel du ministère de l’Education nationale.

En effet, ce département ministériel est le parrain de la campagne nationale de traitement des MTN, qui cible à l’échelle nationale les écoles et les daaras.

‘’Les districts sanitaires, en relation avec les inspections de l’enseignement et de la formation (IEF) et des inspections d’académie sont en train de se préparer par la formation des distributeurs et l’orientation des enseignants’’, a expliqué le MCR de Dakar.

‘’Nous sommes aussi en train de dérouler notre plan de communication qui se veut de proximité, par le porte-à-porte pour faire de telle sorte que l’information arrive au niveau des foyers’’ a aussi signalé docteur Oumar Sarr. 

Il a rappelé que la campagne nationale de lutte contre les MTN, lancée le 15 avril dernier, se poursuivra jusqu’au 15 mai 2016 et concerne tous les districts sanitaires du pays.

Maladies transmissibles, les MTN sont au nombre de 17, dont 10 sont endémiques au Sénégal. Elles sont d’origine bactérienne, virale ou parasitaire. 
Cinq parmi les 10 MTN endémiques au Sénégal sont à chimiothérapie préventive. Il s’agit de la filariose lymphatique, des schistosomiases, des géo helminthiases, de l’onchocercose et du trachome.

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal