Actualités - Koussanar : Des enseignants à l’école de la santé sexuelle et reproductive

Le Soleil : Enda jeunesse action a initié, à Koussanar, un atelier de renforcement des capacités d’une vingtaine d’enseignants.

L’objectif est de favoriser l’insertion des modules sur les Droits à la santé sexuelle et reproductive (Dssr) dans les programmes pédagogiques au niveau de l’élémentaire et du moyen secondaire. Cette session intervient après la première tenue à Tambacounda en janvier dernier.

Enda veut ainsi assurer le maillage de sa zone d’intervention pour une mise en œuvre effective de sa vision: celle de contribuer aux efforts de plaidoyer entrepris au niveau national sur l’intégration des modules relatifs aux Dssr dans les différents programmes de l’enseignement. Il s’agit de trouver des solutions à la problématique du respect des droits des enfants, mais surtout des filles qui continuent de subir des violences freinant leur plein épanouissement. Pour la chef d’équipe d’Enda, Adjia Bâ Diallo, en zone rurale, les enseignants qui accompagnent les enfants n’ont pas accès à certains services de santé en termes d’informations, de renforcement des capacités et d’offre de produits. Six groupes ont été constitués pour échanger sur un sous-thème comme les méthodes contraceptives, les mariages d’enfants, le cycle menstruel, la puberté, etc. Des facilitateurs et personnes ressources ont également apporté leur contribution afin de permettre aux participants de recevoir le maximum d’informations sur la santé sexuelle et reproductive.

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal