Actualités - Le Ministre de la Santé et de l'Action sociale, Monsieur Abdoulaye Diouf SARR, en visite à l'hôpital Dalal JAMM

Face au staff M. le Ministre déclare d’emblée être favorable à «une reprécision des délais ». M. Abdoulaye Diouf Sarr après avoir pris connaissance de la date d’arrivée de l’expert chargé de l’accélérateur des particules (l’ap

M. le Ministre instruit la DIEM d’engager l’entreprise chargée des gros œuvres car pour lui « L’engagement, c’est le déterminant quand on voit une structure comme cela (l’hôpital Dalal Jamm) ». Et M. Abdoulaye Diouf Sarr d’ajouter «On ne peut pas investir dans ce bijou là et venir l’admirer ».

« Je veux de l’activité » martèle M. le Ministre qui, séance tenante fixe une date pour dit-il être renseigné sur « La fonctionnalité de l’hôpital Dalal Jamm ».   

Aux lenteurs dans la disponibilité des ressources, M. le Ministre d’indiquer «On n’équipe pas une structures de cette dimension en tendant la main ».

Son option est claire « un plan d’investissement avec des ressources de l’Etat ou empruntées ». Selon M. Abdoulaye Diouf Sarr « Dans le budget, on a un chapitre hôpital Dalal Jamm».

Ceci afin d’espérer « le retour sur investissement à partir des premiers trimestres de 2018 » projète M. Abdoulaye Diouf Sarr qui se dit favorable à ce que « Le processus d’amortissement de l’investissement commence au risque de l’amortir par l’obsolescence ».

Persuadé  qu’« Il est possible de gagner sur les délais et au mois de décembre ou début janvier de livrer, ce que tous les sénégalais attendent ».

 Pour M. le Ministre « Chaque jour perdu est un jour en moins dans la prise en charge des sénégalais ».

 

MOUHAMMED RAMET NDIAYE

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal