Actualités - Lancement d’Octobre rose pour lutter contre le cancer du sein : La Lisca soigne le mal par les racines

Le Quotidien : Depuis 2010, la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca) lance au mois d’octobre de chaque année une campagne de dépistage du cancer du sein. L’objectif est de vaincre cette maladie en sensibilisant la population.

C’est devenu une date importante dans l’agenda sanitaire. Au mois d’octobre de chaque année, la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca) lance la campagne nationale de dépistage du cancer du sein. Dénommée Octobre rose, elle promeut un diagnostic beaucoup plus précoce permettant de réaliser une prise en charge de la maladie plus efficace en termes de survie, de coût financier (2 millions Cfa, chiffres de la Lisca) et esthétique, car arrivé à un stade avancé, le cancer du sein ne peut se guérir qu’au prix d’une amputation du sein, après un traitement long, difficile et très coûteux.

Officiellement lancée hier par le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, l’ambition d’Octobre rose est d’arriver à une prise de conscience nationale de l’importance du dépistage par la mammographie, mais aussi par l’auto-examen mensuel des seins qui est d’une innocuité totale, rapide et simple pour le dépistage du cancer du sein au début. Et c’est tout naturellement que le thème de cette année est «La place de la mammographie dans le dépistage du cancer du sein». A cet effet, la Lisca compte subventionner, durant ce mois, plus de 2 000 mammographies, rien que dans la région de Dakar. Le samedi 7 octobre, une consultation gratuite de sénologie sera organisée au siège de la Lisca. 1 000 femmes bénéficieront gratuitement d’un examen mammaire et 100 bons gratuits de mammographie aux cas suspectés seront offerts. Le dimanche, une randonnée pédestre sera organisée pour sensibiliser sur le cancer de manière générale et en particulier celui du sein. Le samedi 28 octobre, toujours dans la région de Dakar, 2 000 femmes vont être dépistées au stade Léopold Sédar Senghor et 100 bons gratuits de mammographie y seront offerts.

Dans les régions de Diourbel et de Thiès, des sages-femmes seront formées pour mieux accompagner les malades. D’après la présidente de la Lisca, ce mois de communication renforce une action qui dure toute l’année. Dr Fatma Guenoune informe que «la Lisca propose à toutes les femmes âgées de 40 à 74 ans une mammographie en double lecture à 15 mille Cfa. C’est grâce aux radiologues qui ont baissé de 50% le prix». Conscient de l’importance du travail de la Lisca, le ministre de la Santé et de l’action sociale les a assurés de son soutien. Abdoulaye Diouf Sarr précise : «Sur les 15 millions de décès de personnes âgées de 30 à 70 ans dus aux maladies transmissibles, plus de 8 millions de cas sont liés au cancer. Au Sénégal, on estime à 6 800 nouveaux cas de cancer par an avec une mortalité d’environ 70%, due essentiellement à une consultation tardive (…) Pourtant, 50% des cas de cancer sont évitables à travers des mesures de prévention simples.» Résolument engagé dans la lutte contre le cancer, le maire de Yoff déclare que «11 régions du Sénégal disposent de mammographie fonctionnelle, 7 sites sont disponibles à Dakar. Seules les régions de Kédougou, Sédhiou et Kaffrine n’en disposent pas. Des efforts sont en cours pour intégralement couvrir le territoire».
 

 

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal