Actualités - Des élèves des cours Sainte-Marie de Hann sensibilisés sur les méfaits du tabac

APS : Des agents du Programme national de lutte contre le tabac ont animé mardi une séance de sensibilisation sur les méfaits du tabac, à l’intention des élèves de 5e et 4e des cours Sainte-Marie de Hann, à Dakar, en vue de les amener à ser

APS : Des agents du Programme national de lutte contre le tabac ont animé mardi une séance de sensibilisation sur les méfaits du tabac, à l’intention des élèves de 5e et 4e des cours Sainte-Marie de Hann, à Dakar, en vue de les amener à servir de relais en portant plus avant le combat contre le tabagisme.

"Nous les avons ciblé les 4e et 5e pour pouvoir vraiment les orienter d’une manière générale dans les contenus liés aux conséquences du tabagisme et aussi pour qu’ils portent le combat, pace qu’ils sont nos intermédiaires entre l’école et la société et la famille", a expliqué Adama Mbaye du bureau suivi et évaluation du programme en question.

Mme Mbaye et son équipe ont animé "une conférence de sensibilisation sur les conséquences néfastes de l’usage du tabac", en présence des élèves ciblés.

Une conférence qui "s’inscrit dans le cadre de renforcement des capacités et compétences des enseignants et élèves pour qu’ils portent de manière efficace la lutte contre le tabac", a-t-elle dit.

Cette nouvelle initiative, lancée par le Programme national de lutte contre le tabac, sera déroulé dans d’autres établissements scolaires de Dakar, a annoncé Adama Mbaye.

Concernant le choix de la cible du jour, elle renseigne que la tranche d’âge en question - les élèves de 4e et 5e du moyen secondaire - constitue la porte d’entrée de l’usage du tabac chez les jeunes.

Les enquêtes ont "toujours révélé que les jeunes touchent précocement au tabac en moyenne, avant l’âge de 10 ans. C’est la raison pour laquelle nous avons touché cette cible", a-t-elle indiqué.

De même, "le tabagisme féminin est un nouveau fléau à combattre face au nombre croissant de jeunes filles qui s’adonnent à cette pratique aux conséquences plus désastreuses" pour ces dernières, a signalé Mme Mbaye.

Elle a évoqué, pour étayer ses propos, les résultats de la dernière enquête menée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) en 2013, dont les résultats font selon elle état d’une "moyenne de 11% de jeunes filles" qui fument le tabac ou usent des produits du tabac.

Compte tenu de leur anatomie, les femmes, contrairement aux hommes, "sont sujettes à beaucoup de conséquences spécifiques liées au tabagisme", a fait valoir Adama Mbaye.

"C’est elles qui portent la grossesse. Et quand on fume, étant en état, cela peut impacter négativement sur le déroulement normal de la grossesse jusqu’à son terme, de même que sur la survie du nouveau-né et du fœtus", a-t-elle noté.

 

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal