Actualités - SANTÉ – Avec le taux le plus élevé de tuberculeux : Dakar «tousse» plus que les autres

Le Quotidien : Dakar fait partie des cinq régions qui souffrent plus de la tuberculose. C’est l’information rendue publique hier par Dr Marie Sarr Diouf, Coordonnatrice nationale du Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt) en pré

Dakar, Kaolack, Thiès, Diourbel et Ziguinchor sont les cinq villes à «forte charge de tuberculose». Si des chiffres ne sont avancés pour donner le taux prévalence exact de cette maladie, il faut souligner que dans la capitale, il existe un nombre élevé de tuberculeux. «Dakar concentre 45% de la totalité des cas», renseigne Dr Marie Sarr Diouf, Coordonnatrice nationale du Programme national de lutte contre la tuberculose(Pnt). Livrant cette révélation à 48 h de la célébration de la Journée de lutte contre la tuberculose prévue demain, la patronne du Pnt avance sans donner de chiffres la concentration de la maladie dans la banlieue avec une «forte charge à Yeumbeul, Keur Massar et Guédiawaye, favorisée par une forte concentration de la population causant la promiscuité».  Dr Marie Sarr Diouf explique cette situation «alarmante» par le fait que «cette maladie est mal gérée» et considérée comme honteuse. Par conséquent, les patients sont gênés de se rendre dans les structures de santé où ils seront pris gratuitement en charge. Mme  Sarr sollicite l’aide de la presse  pour lever «cette stigmatisation». Parmi ceux qui se font soigner,  souligne-t-elle, «13000 cas arrivent à être guéris de la tuberculose au Sénégal».
La nouvelle stratégie mondiale de lutte contre la tuberculose, qui sera lancée of­ficiel­lement  demain, impose de parler du «taux d’incidence», selon la patronne du Pnt. «Cela prouve qu’on a beaucoup d’efforts à fournir», reconnait-elle. Les 75% des cas souffrant de cette maladie sont des jeunes  et se trouvent dans la tranche d’âge située entre 15 et 45 ans, si l’on en croit Mme Sarr qui attire l’attention sur l’importance que cette tranche d’âge devrait jouer pour changer la donne. Dr Marie Sarr Diouf, révèle «qu’il y aura un changement de paradigme dans la lutte  contre la tuberculose. Cela se fera à travers la nouvelle stratégie mondiale contre cette maladie(Tnb)».
Par ailleurs, Dr Marie Sarr Diouf estime que cette nouvelle approche consiste à épouser d’autres démarches pour parvenir à 10 cas pour 1000 habitants et à réduire la morbidité liée à cette maladie. Malgré les obstacles, le combat contre la tuberculose a permis d’avoir un taux de succès qui s’élève à 91% soit une augmentation de 3%.

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal