Actualités - Une plateforme commune pour concrétiser l’approche ‘’une seule santé’’

Une plateforme commune va être mise en place au niveau régional pour concrétiser l’approche ‘’une seule santé’’ initiée par l’Organisation Mondiale de la Santé afin de permettre aux pays de ‘’répondre aux événements de santé

’Il faut que nous travaillions ensemble dans un partenariat et dans une synergie parce que nous avons vu des épidémies comme la maladie à virus Ebola, la grippe aviaire, la fièvre de la Vallée du rift qui sont des maladies animales et humaines à la fois’’, a expliqué le ministre de la Santé, Awa Marie Coll Seck à l’ouverture mardi à Dakar des Réunions techniques et ministérielle sur ce concept. C’est pourquoi une plateforme commune sera mise en place avec une feuille de route pour les 17 pays présents à cette rencontre sous l’égide de l’Organisation mondiale de la Santé, l’Organisation Ouest Africaine de la Santé, le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation. Chaque pays mettra en œuvre sa stratégie en fonction de ses réalités mais également créera des structures régionales capables de mener la riposte au niveau régional si cela est nécessaire. Ce concept d’une seule santé oblige les ministres de la Santé à ‘’travailler ensemble pour une meilleure riposte et plus de résultats’’ a t –elle dit. En effet, les humains et les animaux partagent le même écosystème et les risques de propagation de maladies augmentent avec les tendances modernes de la mondialisation, de la croissance démographique rapide, les changements climatiques et la demande croissante de produits alimentaires d’origine alimentaire. Pour Awa Marie Coll Seck ‘’une seule santé’’ est une approche intersectorielle et pluridisciplinaire qui considère que la santé de l’homme est intimement liée à la santé des animaux et de l’environnement. Par conséquent, la surveillance des menaces pour la santé et la préparation à la riposte aux urgences de santé requièrent une ‘’synergie d’actions’’. Il s’agit à travers cette initiative de ‘’protéger l’animal pour sauver l’homme’’. ‘’C’est un concept accepté par les ministres de la Santé de l’espace Cedeao. La rencontre sera suivie d’une réunion ministérielle’’, a dit Awa Marie Coll Seck. Le Sénégal a déjà une feuille de route avec un Centre des Opérations d’urgence, selon le ministre. Les réunions techniques et ministérielles rassemblent les représentants des gouvernements de 17 pays, dont l’Algérie, la Mauritanie et quinze états membres de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone et Togo). L’objectif de cette rencontre est de promouvoir l’adoption et la mise en œuvre de l’approche ‘’Une seule santé’’ en Afrique de l’Ouest à l’appui de l’Agenda de sécurité sanitaire mondiale, afin de renforcer l’intégration et la coopération intersectorielle en matière de prévention. L’objectif de cette rencontre prévue jusqu’à vendredi est de promouvoir l’adoption et la mise en œuvre de l’approche ‘’Une seule santé’’ en Afrique de l’Ouest à l’appui de l’Agenda de sécurité sanitaire mondiale, afin de renforcer l’intégration et la coopération intersectorielle en matière de prévention.

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal