Actualités - L’engagement des acteurs pour le relèvement du plateau technique du centre hospitalier régional salué

APS : Le directeur du centre hospitalier régional El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack (centre), Saliou Tall, a salué jeudi l’engagement des acteurs et des autorités politiques à œuvrer pour en faire un établissement sanitaire de niveau trois

"Nous saluons l’engagement des acteurs du système de santé de la région, des usagers, de l’Etat, des élus et des autorités administratives pour ce projet d’établissement", a-t-il notamment déclaré.

Le directeur du centre hospitalier régional de Kaolack s’adressait à des journalistes à l’issue d’un forum régional d’information sur un projet d’établissement destiné à relever le niveau de cet hôpital.

Le projet d’établissement porte principalement sur le relèvement du plateau technique de l’établissement à travers un investissement de 33 milliards de francs CFA, a appris l’APS lors de la rencontre tenue dans un hôtel de la ville.

Au total, le centre hospitalier régional de Kaolack devrait mobiliser sur fonds propres 33 % de ce budget, le secteur privé et les bonnes volontés devant contribuer à hauteur de 7 %. L’Etat va injecter les 60 % de ce budget.

"On a présenté les orientations stratégiques de l’hôpital. Nous avons l’ambition de relever le niveau technique et médical pour que l’on puisse dans cinq ans disposer d’un hôpital de niveau trois avec toutes les implications", a insisté M. Tall.

Il a ajouté : "Nous voulons que les usagers ne soient plus obligés d’aller à Dakar pour avoir les meilleurs soins. La réalisation de ce projet d’établissement va impacter la qualité des services de l’hôpital".

"C’est un projet d’établissement réaliste et réalisable dans lequel nous nous sommes engagés pour amener l’Etat à financer tout ce volet investissement en équipements", a réagi le docteur Mor Diaw, directeur national des établissements de santé.

Selon lui, cette action entre dans le cadre de la généralisation des contrats de performance permettant d’appuyer l’investissement dans les établissements de santé.

Il a, à cet égard, fait part de la volonté du ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) de doter l’hôpital régional de Kaolack d’un service d’imagerie à résonnance magnétique (IRM).

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal