Actualités - REFERENCE/CONTRE REFERENCE : 165 NOUVELLES AMBULANCES MÉDICALISÉES DISTRIBUÉES

Au chapitre de l’acquisition d’équipements, 165 ambulances médicalisées et 4 unités mobiles d’hospitalisation ont enrichi, au cours de l’année 2017, le matériel roulant du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

C’est le chef de l’Etat en personne qui a remis les clés de ces véhicules dont le montant est estimé à 8 milliards de FCfa. Ces équipements, qui entrent dans le renforcement de l’équité et de l’accès aux soins des populations, viennent s’ajouter aux 150 autres ambulances acquises depuis 2012. Le parc roulant dispose ainsi de 319 véhicules pour référer les malades, en particulier ceux vivant dans des zones reculées.

Lors de cette cérémonie de remise des 165 ambulances médicalisées, le président de la République, Macky Sall, avait réitéré son engagement à « démocratiser les soins ». Cette volonté politique est manifestée à travers la mise en œuvre de la Couverture maladie universelle (Cmu) pour permettre à toutes les populations, quels que soient leurs revenus et leurs zones de résidence, d’accéder aux soins sans contrainte majeure grâce à leur adhésion aux mutuelles de santé. Selon le chef de l’Etat, cette initiative, démarrée en 2013, a déjà permis d’enrôler plus de 2 millions de personnes réparties dans 671 mutuelles de santé sur l’étendue du territoire national.

Le défi de l’entretien et de la maintenance

Cependant, malgré les efforts fournis au Sénégal dans le domaine de la Santé, les défis demeurent. Parmi ces derniers, le président de la République avait notamment cité, au mois de novembre 2017, lors du Forum national sur la mobilisation des ressources, celui « de l’entretien et de la maintenance du matériel hospitalier ». Aussi avait-il suggéré au ministre de la Santé « d’externaliser certaines fonctions au sein de l’hôpital comme la restauration, le nettoiement des lieux et la maintenance des appareils qui coûtent très cher ». Lors de ces assises, Macky Sall avait également plaidé pour une utilisation efficiente des ressources allouées à la santé. Selon lui, ces dernières devraient aller en priorité vers « la prévention, la construction et l’équipement des structures de santé, la gestion des urgences ainsi que la professionnalisation des mutuelles de santé ». Dans ce cadre, il avait invité les acteurs du secteur de la santé à « réfléchir sur des financements innovants intégrant une fiscalité adaptée (…) ».

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal