Actualités - Cancers du sein et du col de l’utérus : 1 000 femmes dépistées grâce à Lisca

Le Soleil : Dans les trois districts qu’elle a sillonnés, à savoir Saint-Louis, Louga et Rufisque, la Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca) a pu dépister et traiter environ 1000 femmes. Ce week-end, Rufisque a abrité ces journées de dé

A travers ses journées de consultations gratuites sur le cancer organisées seulement dans trois districts sanitaires, la Ligue sénégalaise contre le cancer a pu dépister un millier de femmes. L’annonce a été faite ce week-end à Rufisque par la présidente de la Lisca, Dr Fatma Guenoune. « Avec les trois districts (Saint-Louis, Louga et Rufisque), nous avons atteint 1.000 femmes dépistées du cancer du col et du cancer du sein. Nous avons un objectif d’atteindre les 78 districts du Sénégal et nous tenons à être accompagnées », a dit Dr Guenoune en marge des journées consultations organisées dans la « vieille ville ». Selon elle, les cancers féminins (sein et col de l’utérus) sont les premiers cancers au Sénégal. Donnant l’exemple du cancer du col, la présidente de la Lisca signale qu’environ 175 nouveaux cas sont dénombrés chaque année au Sénégal. « Malheureusement, 75 % des cas arrivent très tardivement à un moment où on ne peut pas faire grand-chose pour les accompagner », a ajouté Dr Guenoune.

Ces journées de consultations (les 23 et 24 septembre) ont été précédées de formation au profit des sages-femmes aux techniques de dépistage. « Nous tenons beaucoup à cette formation parce que c’est un transfert de connaissances et de technologies pour que partout au Sénégal, dans tous les districts sanitaires, que les sages-femmes puissent faire le dépistage des lésions précancéreuses. Elles sont en contact permanent avec les femmes, c’est donc sur elles qu’on doit s’appuyer », a expliqué le Pr Mamadou Diop de l’Institut du cancer de l’hôpital Aristide Le Dantec. Ce dernier a plaidé pour la mise en place d’un programme national de dépistage du cancer qui sera validé par l’Oms. La Lisca est accompagnée par Dp Word dans ces journées de consultations. Une occasion saisie par Dp Word pour remettre un appareil de cryothérapie servant à détruire les lésions précancéreuses. « L’appareil permet de traiter la lésion précancéreuse ; c'est-à-dire pas le cancer en tant que tel, mais la lésion qui peut devenir un cancer. Une fois traitée, la femme est guérie et on la recontacte dans un an. On utilise un gaz appelé l’oxyde de carbone et cet appareil peut traiter 50 femmes », a expliqué Dr Guenoune. Alassane Diop de Dp Word a souligné que son entreprise fait équipe avec la Lisca dans ce combat permanent contre ce mal qui est le cancer du col de l’utérus.
Au nom du médecin-chef, Dr Aminata Guèye du district de Rufisque estime que cet appareil vient à point nommé, parce que Rufisque est une zone stratégique qui a un besoin réel en dépistage. A ce titre, elle a assuré que toutes les femmes seront dépistées aux points de santé.

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal