Actualités - Un "sommet de haut niveau" sur la planification familiale s’ouvre mardi à Londres

APS : Un "sommet de haut niveau" va se tenir à partir de mardi prochain, à Londres, à l’initiative de plusieurs organisations internationales, pour discuter de l’accès des jeunes aux services de santé de la reproduction et du financement de

L’organisation "Family Planning Twenty-Twenty (FP2020) est le principal organisateur du sommet de trois jours sur la planification familiale, qui sera "un moment important pour les acteurs et la communauté internationale, qui, depuis quelques années, a fait de cette question une priorité".

Il sera aussi question de l’implication du secteur privé dans la planification familiale, a dit à l’APS la coordonnatrice de l’organe chargé du Partenariat de Ouagadougou (PO), Fatimata Sy.

Le PO a été lancé lors de la conférence régionale sur la population, le développement et la planification familiale, à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, en février 2011.

C’est une initiative de neuf pays francophones d’Afrique de l’Ouest et de leurs partenaires techniques et financiers.

Le but du Partenariat de Ouagadougou est d’"accélérer les progrès dans l’utilisation des services de planification familiale au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Togo".

A Londres, le PO prendra part "activement" aux sessions et panels du sommet, selon Fatimata Sy. 

"Les acteurs impliqués vont discuter de cinq thèmes majeurs, dont l’accès des jeunes aux services de santé de la reproduction et de la planification familiale", a-t-elle dit dans un entretien avec l’APS en prélude au sommet.

La participation à ce sommet "est fondamental pour les neuf pays du Partenariat de Ouagadougou, où 50% de la population est jeune", a souligné Mme Sy.

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal