Actualités - Lutte contre le Vih, le paludisme et la tuberculose : Un forum pour coordonner l’assistance des Organisations de la société civile

Le Soleil : Pour rendre les Organisations de la société civile (Osc) plus performantes dans leur implication dans la lutte contre le Vih, le paludisme et la tuberculose, un forum sous-régional de coordination et d’harmonisation de l’assistance

Malgré la modicité des financements qui lui sont destinés, la société civile continue de se mobiliser dans la mise en œuvre des programmes de santé publique en Afrique francophone. C’est justement pour rendre les Organisations de la société civile (Osc) plus performantes dans leur implication dans la lutte contre le Vih, le paludisme et la tuberculose qu’a été initié, le 22 mai 2017, à Mbour, un forum. Cette activité est organisée sous l’égide de la Plateforme régionale de communication et de coordination de la société civile et des communautés sur le Fonds mondial en Afrique francophone (Prf). « Ce forum est organisé pour contribuer à coordonner l’assistance de la société civile dans la lutte contre le Vih/Sida, la tuberculose et le paludisme », a indiqué Simon Kaboré, directeur exécutif du Réseau pour l’accès aux médicaments essentiels (Rame).

Selon M. Kaboré, qui coordonne aussi la Prf, l’occasion sera donnée aux différents acteurs de discuter et d’échanger sur les voies et moyens pour réussir la coordination, afin qu’elle soit beaucoup plus efficace pour permettre le meilleur développement structurel possible.

De son côté, Christelle Boulanger, responsable de l’Initiative 5 % (mécanisme d’assistance technique de la France mis à la disposition des pays récipiendaires du Fonds mondial), a expliqué que ladite initiative a été créée en 2011 pour permettre à un certain nombre de pays qui avaient des difficultés d’accéder aux financements du Fonds mondial de se préparer correctement, de comprendre les mécanismes dudit fonds et de pouvoir mettre en œuvre des projets qui contribuent à lutter contre ces pandémies.

Sur les deux cycles précédents, Christelle Boulanger a soutenu que l’Initiative 5 % de la contribution française s’élève à 360 millions d’euros par an, dont 18 millions d’euros destinés aux pays couverts par l’initiative. A partir de 2018, l’initiative passera de 5 à 7 %, a promis Mme Boulanger qui est formelle par rapport à la mise en œuvre du programme.

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal