Actualités - ’’Forte régression’’ du paludisme à Linguère (médecin-chef)

APS : Le paludisme connaît "une forte régression" dans le district sanitaire de Linguère entre 2015 et 2016, son incidence passant de 13,8 cas pour 1000 habitants à 5,6 cas, a révélé son médecin-chef, Tidiane Thiam.

"Au niveau du district sanitaire de Linguère, l’incidence du paludisme était de 13,8 cas pour 1000 habitants en 2015, et en 2016, il s’élevait à 5,6 cas pour 1000 habitants", a indiqué M. Thiam.

Parmi les 658 cas enregistrés en 2016, seuls 104 sont autochtones. Le reste des cas concerne des transhumants, a-t-il précisé, soulignant que "n’eussent été ces transhumants, les cas de paludisme seraient autour de 1 cas pour 1000 habitants" dans le district de Linguère.

En 2016, a poursuivi le médecin-chef de Linguère, pour les moins de 5 ans, le nombre de cas s’élevait à 78, contre 573 cas pour les personnes âgées de 5 ans et plus et 7 pour les femmes enceintes.

S’agissant de la prévention, le district sanitaire de Linguère distribue des moustiquaires, en particulier aux femmes enceintes, a-t-il signalé. 

S’y ajoute que l’ONG américaine Macepa/Path (Projet d’accélération pour le contrôle et l’élimination du paludisme) mène des investigations et des actions de prise en charge au sein du district sanitaire de Linguère.

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal