Actualités - Santé communautaire : De nouveaux outils testés à Tambacounda pour la qualité des soins

Le Soleil : Dans le département de Tambacounda sont testés de nouveaux outils pour améliorer la qualité des soins au niveau communautaire. Cette stratégie entre dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route pour l’accélération de

Pendant trois mois, une équipe, composée de partenaires provenant de la France, du Canada et des Etats-Unis, a travaillé avec les postes et les cases de santé du département de Tambacounda pour installer des outils devant permettre d’atteindre la qualité des soins dans le domaine de la santé maternelle et infantile au niveau communautaire. Pour le Dr Habibou Ndiaye, médecin-chef de région, ce projet pilote, du fait de sa pertinence en ce sens qu’il s’articule sur une approche communautaire, a le mérite d’être capitalisé dans des districts sanitaires comme ceux de Tambacounda, Koumpentoum et Maka Coulibantang.

Il a également indiqué que la santé communautaire occupe une place de choix pour relever le défi des soins de qualité, afin de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile. Surtout que la région de Tambacounda dispose, selon lui, de partenaires, dont « Africare », prêts à accompagner la santé communautaire.

Pour Gorgui Sène Diallo, le directeur d’Africare Sénégal, cet organisme exécute un programme d’urgence dans le cadre de l’assistance des familles les plus vulnérables à travers un projet agricole de lutte contre la malnutrition. Cela, en collaboration avec la Cellule de lutte contre la malnutrition (Clm), en vue d’améliorer le statut nutritionnel des enfants ainsi que celui des femmes enceintes et allaitantes.

Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme-pilote d’amélioration de la qualité des interventions au niveau communautaire, trois experts se sont évertués à concevoir les différents outils dans la zone de mise en œuvre du projet.

Pour Guy Eiferman, un des trois volontaires, il est fait un diagnostic sans complaisance de la marche des cases de santé en interrogeant les notables, les femmes et d’autres clients. Durant le deuxième mois, des outils adéquats ont été testés pour mettre en place des actions d’amélioration dans les cases et postes de santé, de concert avec le médecin-chef de district. Selon lui, il faut des moyens supplémentaires pour permettre à ces structures sanitaires d’avoir de meilleurs résultats au profit des populations.

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal