Actualités - Tambacounda : Le taux de rupture des médicaments dans les postes de santé en net recul depuis 2012

APS : Le projet Informed push model (Ipm) de l’Ong Intrahealth international avaient initié l’approvisionnement, de façon régulière, des structures sanitaires en produits contraceptifs

Le projet Informed push model (Ipm) de l’Ong Intrahealth international avaient initié l’approvisionnement, de façon régulière, des structures sanitaires en produits contraceptifs. Au total, 43 postes de santé ont été primés sur les 102 de la région de Tambacounda. « Cette sélection a été faite suite à une étude qui a évalué les performances de chaque poste », a justifié le médecin-chef de la région de Tambacounda, Dr Habibou Ndiaye. Cette étude consistait à vérifier la mise en œuvre du modèle proposé par le projet au sein de la structure en question. La part du prestataire et des délais de recouvrement du Point de prestation de service (Pps) sont, entre autres, les critères d’accréditation.

Le projet Informed push model (Ipm), appuyé par l’Unfpa, la Fondation Bill et Melinda Gates et des laboratoires pharmaceutiques, cherche à apporter des solutions durables aux ruptures de stocks. La phase pilote a été lancée en décembre 2012 et concernait Pikine et Kaolack. Le résultat a été concluant. Aujourd’hui, ce projet a contribué à faire passer le taux de contraception au niveau national de 12 à 20 %. « Contrairement aux années 2004 à 2009, où il y avait une rupture de produits de planification familiale (Pf) dans toutes les régions du Sénégal, la disponibilité et l’accessibilité sont réglées avec le projet Ipm », a affirmé le Dr Ndiaye.

- See more at: http://www.lesoleil.sn/actualites/item/55590-tambacounda-le-taux-de-rupture-des-medicaments-dans-les-postes-de-sante-en-net-recul-depuis-2012.html#sthash.h9AMv2aw.dpuf

Au total, 43 postes de santé ont été primés sur les 102 de la région de Tambacounda. « Cette sélection a été faite suite à une étude qui a évalué les performances de chaque poste », a justifié le médecin-chef de la région de Tambacounda, Dr Habibou Ndiaye. Cette étude consistait à vérifier la mise en œuvre du modèle proposé par le projet au sein de la structure en question. La part du prestataire et des délais de recouvrement du Point de prestation de service (Pps) sont, entre autres, les critères d’accréditation.

Le projet Informed push model (Ipm), appuyé par l’Unfpa, la Fondation Bill et Melinda Gates et des laboratoires pharmaceutiques, cherche à apporter des solutions durables aux ruptures de stocks. La phase pilote a été lancée en décembre 2012 et concernait Pikine et Kaolack. Le résultat a été concluant. Aujourd’hui, ce projet a contribué à faire passer le taux de contraception au niveau national de 12 à 20 %. « Contrairement aux années 2004 à 2009, où il y avait une rupture de produits de planification familiale (Pf) dans toutes les régions du Sénégal, la disponibilité et l’accessibilité sont réglées avec le projet Ipm », a affirmé le Dr Ndiaye.

- See more at: http://www.lesoleil.sn/actualites/item/55590-tambacounda-le-taux-de-rupture-des-medicaments-dans-les-postes-de-sante-en-net-recul-depuis-2012.html#sthash.h9AMv2aw.dpuf

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal