Thème : Articles de Presse Ecrite


Revue de presse quotidienne du vendredi 05 Février 2016

REVUE DE PRESSE : SANTE ET ACTION SOCIALE

Vendredi 05 Février 2016



La cellule de communication du ministère a le plaisir de vous faire la revue de presse quotidienne. Les temps forts de l’actualité en Santé et Action sociale au Sénégal, en Afrique et dans le monde.

LE SOLEIL



Page 2 : Une délégation de la Lisca chez le chef de l’État 

Une délégation de la Ligue sénégalaise de lutte contre le Cancer (Lisca), conduite par le Dr Fatma Guenoum, a été reçue hier, au Palais par le chef de l’Etat le Président Macky Sall.

Page 5 : Santé publique

6.800 nouveaux cas de cancers attendus  chaque année au Sénégal

Les cancers font des ravages dans le continent africain où sont enregistrés 715.000 nouveaux cas de cancer et 54.000 décès, selon des statistiques datant de 2008. Au Sénégal, ce sont 6.800 nouveaux cas qui sont attendus tous les ans.

> Suite du développement en page 5.

Page 5 : Pr Nafissatou Oumar Touré, chef du Service Pneumologie de Fann  

« 9 patients sur 10 atteints de cancer du poumon sont des fumeurs »

Le tabagisme est en tête des facteurs de risque favorisant la survenue des maladies liées aux cancers. En animant une conférence, hier à Dakar, le chef du Service Pneumologie de l’hôpital de Fann, Pr Nafissatou Oumar Touré, a informé que 9 patients sur 10 atteints de cancer du poumon sont des fumeurs ».

> Suite du développement en page 5

Page 5 : Renforcement de capacités

Des journalistes de Saint-Louis outillés sur la santé de la reproduction des jeunes

Les correspondants de presse de la région de Saint-Louis ont été outillés sur les questions liées à la santé de la reproduction des jeunes et des adolescents. L’initiative est de l’Association des journalistes en santé population et développement (Ajspd), avec l’appui de l’Ong Planed parenthood federation of America (Ppfa).

> Suite du développement en page 5

LE QUOTIDIEN



Page 13 : Procès en appel de l’affaire des produits phytosanitaires

Aïda Ndiongue maintient ses dénégations

Aïda Ndiongue s’inscrit encore en faux contre les accusations portées à son encontre. Attraite hier à a barre de la Cour d’appel de Dakar avec ses co-prévenus pour détournement de deniers publics et escroquerie au jugement dans le dossier des produits phytosanitaires, la responsable du Pds a nié les faits. « Je ne reconnais pas le détournement. Tout ce qui m’a été reproché est archi faux », a-t-elle répondu au juge.

> Suite du développement  page 13.

SUD QUOTIDIEN

A LA UNE – JOURNEE MONDIALE DU CANCER : 800 NOUVEAUX CAS CHEZ LES ENFANTS AU SENEGAL



Page 8 : Célébration de la journée mondiale du cancer

800 nouveaux cas chez les enfants au Sénégal

Le Sénégal a célébré hier, jeudi 4 février, la journée mondiale du cancer dans la plus grande sobriété au Service national de l’éducation et l’information pour la santé (Sneips). Les enfants restent les plus touchés par la maladie avec 800 nouveaux cas chaque année et 7.000 chez les adultes ? un chiffre alarmant qui a amené les acteurs à lancer une campagne pour améliorer les conditions des populations par la sensibilisation, la mise en place d’infrastructures entre autres ? dans l’immédiat, ils ont ainsi décidé de combattre la maladie en s’attaquant au tabac qui est le premier facteur de risque.

> Suite du développement en page 8.

Page 8 : Méfaits du tabac

Les fumeurs exposés à tous les cancers

Selon les pneumologues, tous les organes du corps peuvent développer une maladie du cancer lié au tabagisme. Et le tabac constitue le chef de fil des facteurs de risque du cancer. Pour encore juguler le lourd fardeau de ce fléau qui a tué 8,3 millions de personnes dans le monde, selon les statistiques de 2014, les spécialistes ont encore lancé un appel aux fumeurs. L’alerte a été donné hier, jeudi 4 février, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du cancer.

> Suite du développement en page 8

Page 8 : Le Professeur Kassé sur les conséquences du tabac

Pour le Professeur Abdou Aziz Kassé, président de la Lisca, le cancer constitue l’une des premières conséquences du Tabac. D’ailleurs, les experts avancent que 30% des cancers sont liés au tabac allant du doigt qui tient la cigarette ou la pipe jusqu’aux urines.

> Suite du développement en page 8.

WALF QUOTIDIEN

A LA UNE - PRESENCE DU VIRUS ZIKA AU CAP-VERT : LE SENEGAL EN ETAT D’ALERTE MAXIMALE



Page 7 : Expansion du virus Zika

Le Sénégal sur ses gardes

Face à la menace grandissante que constitue le virus Zika dans le monde, le Sénégal est au point pour parer au pire. Le Conseil national de gestion des épidémies est ainsi mis en branle depuis lundi. Des fiches techniques renseignant sur la maladie ont été diffusées au niveau de tous les districts sanitaires du pays. Un accent particulier est cependant mis sur la zone de Kédougou où la maladie est susceptible de faire son apparition. L’Institut Pasteur de Dakar (IPD) à pied d’œuvre au Brésil n’est pas en reste.

> Suite du développement en page 7

LE POPULAIRE

A LA UNE – L’AFFAIRE DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES DEVANT LA COUR D’APPEL

A LA UNE – ETAT DES LIEUX CHEZ LES ENFANTS ET LES ADULTES. 2.800 CAS DE CANCER PAR AN AU SENEGAL


Page 3 : L’affaire des produits phytosanitaires devant la cour d’appel  

Bataille de procédure entre avocats d’Aïda Ndiongue et de l’Etat

La Cour d’appel de Dakar a jugé hier, l’affaire des produits phytosanitaires du Plan « Jaxaay ». Devant la barre, Aïda Ndiongue a assuré avoir livré la totalité des marchés. Le procès va se poursuivre le 25 février avec les plaidoiries.

> Suite du développement en page 3

Page 7 : Etat des lieux de la maladie du cancer au Sénégal

800 cas par an dénombrés chez les enfants et 2.000 cas chez les adultes  

« Nous pouvons, je veux ».  C’est le thème retenu cette année pour la Journée mondiale de lutte contre le cancer. Mais cette maladie est pleine croissance au Sénégal. En effet, pas moins de 800 cas sont dénombrés par an chez les enfants et 2.000 chez les adultes.

> Suite du développement en page 7

Page 7 : Chiffres alarmants du programme de santé oculaire  

165.000 aveugles et 800.000 handicapés visuels au Sénégal

Thiès – Le constat est alarmant, la cécité en pleine croissance au Sénégal. Notamment chez les personnes du troisième âge. En effet, selon le Dr Boubacar Sarr, coordonnateur du Programme de santé oculaire au ministère de la Santé et de l’Action sociale, le taux de prévalence national a atteint au minimum 1,4%.

> Suite du développement en page 7

 

L’OBSERVATEUR

A LA UNE – FLEAU QUI INQUIETE AU SENEGAL. CES CHIFFRES DU CANCER QUI FONT PEUR

A LA UNE – LES AVOCATS DE AIDA NDIONGUE REVELENT LES FAILLES DU PARQUET



Page 9 : Révélations inquiétantes sur le cancer au Sénégal   

« Sur les 7.000 nouveaux cas de cancer enregistrés, plus de la moitié des malades vont mourir »

L’ampleur du cancer au Sénégal est inquiétante. Les chiffres notés pour le moment, en attendant que le Registre national des tumeurs mis en place, permette  de connaître l’incidence réelle du cancer dans le pays, sont alarmants. Car révèle-t-on, sur 7.000 nouveaux cas de cancer enregistrés au Sénégal (par an) chez les adultes, plus de la moitié des malades vont mourir.

> Suite du développement en page 9

Page 11 : Procès de Aïda Ndiongue et Cie – Me Doudou Ndoye s’attaque aux « failles » du Parquet.  

« Ce n’est pas un petit substitut qui doit faire la déclaration d’appel, mais le procureur de la République »

C’est une matinée d’exceptions qui a ouvert le procès de l’ancienne sénatrice, Aïda Ndiongue. Les avocats de la défense qui ont plaidé pour l’irrecevabilité de la procédure d’appel, ont vu le juge Ousmane Chimère Diouf rejoindre les exceptions au fond.

> Suite du développement en page 11

L’AS


Page 4 : 800 nouveaux cas chaque année au Sénégal

Les ravages du cancer chez les enfants  

A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal a célébré hier la journée mondiale du cancer. Et les chiffres de cette maladie révélés, par la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca) font froid dans le dos. Puisque selon la présidente de cette association, près de 800 cas de cancer sont détectés chaque année chez les enfants.

> Suite du développement en page 4

Page 5 : Procès en appel dans l’affaire des produits phytosanitaires

La cour ordonne une descente à l’entrepôt de Aïda Ndiongue

Le juge a ordonné hier une descente à l’entrepôt de Aïda Ndiongue sis à Colobane pour vérifier si le matériel restant dans le cadre des produits phytosanitaires du Plan « Jaxaay » est encore sur place. La descente devrait être effectuée le 11 février prochain en présence de toutes les parties. Cette décision a été prise peu avant la suspension du procès en appel d’Aïda Ndiongue et Cie pour escroquerie portant sur les deniers publics. L’audience a duré 15 heures avant d’être renvoyé au 25 février pour les plaidoiries et réquisitions.

> Suite du développement en page 5

LE TEMOIN

A LA UNE – LE CANCER AU SENEGAL : PLUS DE 6.800 CAS ENREGISTRES ANNUELLEMENT



Page 4: Le cancer au Sénégal

Plus de 6.800 cas enregistrés annuellement  

Avec les chiffres alarmants annoncés par le Dr Papa Amadou Diack, Directeur de la Santé au ministère, et concernant le développement du cancer, le moins qu’on puisse dire est que le Sénégal se trouve dans une situation inquiétante relativement à cette maladie. Hier, lors de la journée mondiale du cancer, le directeur de la Santé, Dr Papa Amadou Diack a annoncé que 6.800 cas de cancer sont enregistrés annuellement dans notre pays.

> Suite du développement en page 4

LA GAZETTE


Page 7: Micro-encéphalie    

Urgence pour un vaccin contre Zika

« Urgence de santé publique de portée internationale » selon l’OMS, le virus Zika a particulièrement semé la psychose depuis son apparition en Amérique latine et son aggravation à un nombre de cas anormalement élevé au Brésil en particulier.

> Suite du développement en page 7

Page 24: Interruption volontaire de grossesse (IVG) au Sénégal

Une loi à multiples controverses

La loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) au Sénégal en cas d’abus sexuel ou d’inceste crée beaucoup de discordes. Si la juriste, Fatou Kiné Camara présidente de l’Association des juristes sénégalaises (Ajs) et Cie défendent bec et oncle cette loi, les imams ainsi que le Syndicat Unique des Travailleurs de la Santé et de l’Action Sociale (SUTSAS) disent niet, alors que l’hémicycle les députés restent partagés.

> Suite du développement en page 24

Page 25: La loi Simone Veil  

La loi du 17 janvier 1975 relative à l’interruption volontaire de grossesse, dite loi Veil, est une loi encadrant une dépénalisation de l’avortement en France. Elle a été préparée par Simone Veil, ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing.

> Suite du développement en page 25

BONNE LECTURE A TOUS.



 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal