Décès maternels et infantiles : les acteurs invités à inverser la tendance


APS : Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale Awa Marie Coll Seck a appelé jeudi les parties prenantes à inverser la tendance pour éviter au mieux les décès maternels et infantiles. 

‘’En dépit des efforts consentis par le gouvernement avec l’accompagnement de ses partenaires, on enregistre encore au Sénégal des taux de décès maternels et infantiles qui peuvent être évités’’, a-t-elle déploré.

Pr Awa Marie Coll Seck a présidé le lancement de l’Alliance nationale de plaidoyer pour la santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent. 

A cette occasion,elle a annoncé que 4 femmes meurent chaque jour au Sénégal des suites de grossesse, d’accouchement ou du post partum, ajoutant que 76 enfants décèdent avant d’atteindre l’âge de 5 ans’’. 

‘’Ce tableau sombre que nous regrettons tous est du à plusieurs facteurs largement identifiés et pour l’essentiel évitables’’, a dit ministre de la Santé. 

A l’en croire, la santé maternelle, néonatale, infantile et de l’adolescent demeure une priorité de premier ordre pour le gouvernement. 

‘’C’est une option inscrite dans l’opérationnalisation de notre vision d’un Sénégal où tous les individus, les ménages et les collectivités bénéficient d’un accès universel à des services de santé de qualité, sans aucune forme d’exclusion, dans le respect des droits en matière de reproduction’’, a-t-elle souligné. 

De même, note encore Awa Marie Coll Seck, plusieurs actes ont été posés dont la disponibilité de documents stratégiques pour la mère, l’adolescent et l’enfant et la mise en place de mesures législatives et réglementaires. 

La ministre a également énuméré le vote et la promulgation de la loi sur la santé de la reproduction, la Couverture maladie universelle (CMU) dans toutes ses composantes (mutuelles de santé et la généralisation de la gratuité des césariennes et des soins prodigués aux enfants de 0-5 ans, etc. 

Toutefois, confie la ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Sénégal devra encore relever de nombreux défis avant d’atteindre les Objectifs du développement durable (ODD). 

Elle a rappelé, à ce sujet, le fort engagement pris par le Sénégal en application de l’appel lancé au niveau international pour renforcer la sauvegarde de la vie de chaque femme et de chaque enfant dans la perspective de l’atteinte des ODD. 

Elle a lancé un appel à la mobilisation pour une synergie de toutes les parties prenantes afin de faire reculer ‘’significativement’’ les décès évitables.

‘’C’est à cela que répond le plan national de plaidoyer pour la réduction de la mortalité maternelle, néonatale, infantile et infanto-juvénile pour lequel cette alliance est mise en place’’, a soutenu la ministre de la santé.

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal