Ouverture à Dakar d’un Cours de formation sur la gestion des maladies


APS : Le 3ème Cours francophone de formation et de renforcement de capacités sur la tuberculose, le paludisme, le Vih Sida, la maladie à virus Ebola a été ouverte lundi à l’Agence universitaire francophone pour agir sur le leadership individuel et collectif des médecins dans la gestion de ces pathologie, a constaté l’APS.

Il s’agit à travers ce cours de ‘’développer le leadership de ces médecins pour pouvoir prendre en charge la gestion de ces maladies soit en santé publique, soit dans les structures hospitalières ou dans les institutions en charge de la santé’’, a expliqué le directeur de l’Ecole Doctorale de l’Université de Thiès, Pr Moutalla Kâ.

Ce cours s’adresse aux médecins des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest pour le renforcement de leurs capacités dans la prise en charge diagnostic et thérapeutique et de prévention de ces maladies cibles des Objectifs de développement durable (ODD), a-t-il dit. 

‘’Une maladie comme Ebola, c’est plus un problème d’organisation parce que c’est une affection qui mobilise les pouvoirs publics, le système de santé dans son ensemble, les populations’’, a précisé Pr Kâ. 

D’après lui, ‘’la gestion de ces maladies demande un leadership individuel, collectif énorme pour gérer ces affections qui peuvent mettre en péril les systèmes de développement’’.

Le vice-recteur de l’Université de Thiès, Pr Cheikhou Sylla a souligné la régularité du cours qui montre une ‘’dynamique de performance’’ avec l’appui du Collège royal de médecine de Londres. 

L’idée du cours est de ‘’d’améliorer l’état de santé des populations ouest africaines en formant des spécialistes sur les pathologies de santé publique’’, a-t –il dit.

Prévu sur 5 jours, le cours va se dérouler à l’hôpital Principal, alors que les deux premiers cours ont été organisés à l’hôpital de Pikine et à l’Hôpital Fann. 

Une affection sera traitée par jour. Ainsi le premier jour sera consacré au paludisme et à tous ses aspects avec une introduction du Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP). Ensuite ce sera au tour de la tuberculose, du virus du Sida.

Les maladies émergentes comme les maladies à virus Ebola et à virus Zika seront également au programme de cette troisième session. 

A la clôture de la session, les 30 médecins du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Burkina Faso, du Bénin devront connaitre ‘’tous les tenants et aboutissants sur les aspects cliniques de ces maladies mais également sur la prévention’’.

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal