Prise en charge du Vih/Sida : 1852 malades suivis dans la région de Kaolack


Le Soleil : La célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, à Kaolack, a été l’occasion pour la coordination régionale de la prise en charge des Personnes vivant avec le Vih de faire le point de la situation épidémiologique dans cette région. Il ressort des données fournies que 1.852 personnes vivant avec le virus font l’objet d’un suivi médical dans la circonscription médicale.

La célébration de la Journée mondiale du Sida à Kaolack a servi de tribune pour les différents acteurs d’échanger sur les nouveaux défis à relever dans la région. A cette occasion, les autorités médicales ont fait le point sur la situation épidémiologique. « La prévalence au Vih se situe à 1,1 % dans la région, légèrement en hausse par rapport à la moyenne nationale. Aussi, 1.852 personnes atteintes par la maladie font-elles l’objet d’un suivi thérapeutique dans 6 sites de la région, dont l’unité de traitement ambulatoire du centre hospitalier régional », a présenté Dr Fatoumata Ly, coordinatrice régionale de la prise en charge médicale du Vih/Sida à Kaolack.

La technicienne a souligné la féminisation du Sida, faisant observer que 4 malades sur 7 sont des femmes. La riposte régionale est affaiblie par l’insuffisance des fonds alloués pour faire face à la maladie. « Malheureusement, la riposte nationale contre le Sida était basée sur des financements extérieurs. Et depuis plus de 3 ans, le Fonds mondial de lutte contre le Sida a réduit d’un quart les ressources financières allouées au Sénégal ; ce qui s’est traduit par la disparition des Unités d’appui de lutte (Ual) contre le Sida dans les régions. En lieu et place, il y a des points focaux logés dans les régions médicales avec peu de ressources pour mener des actions de prévention articulées à une communication pour le changement de comportement, notamment chez les groupes vulnérables », a informé Ibrahima Ndiaye, point focal de Kaolack.

Aujourd’hui, seules 13.000 personnes ont été dépistées cette année dans la région sur un objectif initial de 54.000.
L’adjoint au préfet de Kaolack a rappelé l’engagement de notre pays à éradiquer la maladie à l’horizon 2030. « Le Sénégal adhère à cet objectif d’éradication pour ainsi mettre fin au Sida d’ici à 2030. A cet effet, un temps fort comme la Journée mondiale de lutte contre le Sida offre une opportunité pour mobiliser l’ensemble des acteurs et accélérer les interventions », a souligné l’autorité administrative.

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal