4EME EDITION DE LA SEMAINE NATIONALE DES PERSONNES HANDICAPEES.


Le ministre de la Santé et de l’Action sociale Monsieur Abdoulaye Diouf Sarr a présidé le dimanche 03 Décembre la Journée Internationale des Personnes Handicapées édition 2017. Cette année, c’est la ville de Rufisque qui a abrité la cérémonie de lancement.

La Journée Internationale des Personnes Handicapées  a été instituée par l’Assemblée Générale des Nations Unies  à travers la Résolution 47/3 de 1992. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les personnes handicapées représentent plus d’un milliard d’habitants soit environ 15% de la population mondiale. Au Sénégal, selon les données statistiques issues du Recensement général de la population de 2013, les personnes handicapées représentent 797 014 habitants soit 5,9% de la population.

En effet, suite à la proclamation de l’Année Internationale des Personnes Handicapées en 1981 et la mise en œuvre du programme d’action mondiale pour les personnes handicapées, les Nations Unies et les Etats membres ont adopté en 2006 la Convention relative aux Droits des personnes handicapées, qui constitue au plan international le principal référentiel en matière de promotion des droits des personnes handicapées.

Dans ce sillage, l’Union Africaine a initié, en faveur des personnes handicapées, deux plans continentaux dont le plus récent qui couvre la décennie 2010 – 2019 a fait l’objet d’une évaluation à mi-parcours en février 2017 au niveau des Etats membres.

Dans son allocution, le ministre de la Santé et de l’Action sociale a magnifié les résultats encourageants enregistrés au Sénégal dans le domaine du handicap. Des acquis qui ont motivé la visite de  l’Union Africaine à Dakar, du 20 au 24 Novembre 2017. Selon Abdoulaye Diouf Sarr, cette Institution a choisi notre pays comme pays d’exécution de la Phase II de la composante programmatique de l’Architecture de l’Union Africaine sur le handicap (AUDA). « Un honneur qui est fait à notre pays, mais c’est aussi et surtout une grande responsabilité que nous portons » poursuit le ministre de la santé et de l’action sociale qui estime que «  nous devons être à la hauteur de cette confiance ». Abdoulaye Diouf Sarr invite donc tous les acteurs à s’engager pour la bonne exécution de ce programme.

A sa suite, le président de la Fédération Sénégalaise des Associations des Personnes Handicapées (FSAPH) Monsieur Yatma Fall a loué les efforts du ministre de la santé et de l’Action sociale  en faveur des handicapées. Il est d’avis que le choix du thème de cette année à savoir : l’évaluation des politiques publiques sur le handicap : éléments de bilan et perspectives, est «  une formidable occasion de revisiter toutes les initiatives développées par l’Etat, d’en relever les points forts, les points faibles et de dessiner des perspectives pour l’avenir ». C’est d’ailleurs dans ce cadre que le ministre de la santé et de l’Action sociale a prévu de tenir une réunion prochainement avec tous les présidents des associations  de personnes handicapées. Ensemble, ils élaboreront une feuille de route.

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal