MONSIEUR ABDOULAYE DIOUF SARR AU PRÉ-FORUM DE PLAIDOYER SUR LA MOBILISATION DE RESSOURCES POUR LE FINANCEMENT DE LA SANTÉ.


En présidant la cérémonie d'ouverture du pré-forum de plaidoyer sur la mobilisation de ressources pour le financement de la santé, M. Abdoulaye Diouf Sarr précise que "Le système de santé est au cœur de la réflexion et de l'action des stratégies de développement du pays".
M. le Ministre de la Santé et de l'Action sociale en veut pour preuve "L'Axe 2 du PSE avec le Capital Humain (qui) occupe une place nodale dans la marche vers l'émergence".
Rappelant la volonté exprimée par le Président de la République lors du lancement de la CMU en septembre 2013 "Un chantier important qui engage, selon M. Abdoulaye Diouf Sarr, tous les acteurs dans une synergie d'actions pour réussir cette entreprise hautement multisectorielle". Pour réaliser cette ambition, M. le Ministre de la santé et de l'Action sociale fait noter qu'"Une stratégie Nationale de Financement de la Santé (SNFS) pour tendre vers la Couverture Sanitaire Universelle (CSU)".
Pour sa mise en œuvre dont "Le Sénégal peut se targuer d'être parmi les rares pays à en disposer" révèle en substance le Représentant Résident de OMS Dr Déo Nshimirimana (Lire: LA MISE EN ŒUVRE DE LA SNFS, UNE AUDACE SÉNÉGALAISE), M. le Ministre de la Santé et de l'Action sociale déclaré pour sa part que "Mon département a engagé dès sa phase de conception (SNFS) une démarche participative et inclusive".
Sur la mobilisation des ressources, à l'ordre du jour du pré-forum, il se félicite "des progrès importants réalisés ces cinq dernières années". Dr Youssoupha Ndiaye, le Directeur de la Recherche, des Statistiques et de la Recherche (DPRS) du Ministère de la Santé et de l'Action sociale maître d'œuvre du pré-forum parle d'"une hausse de 45% du budget de la santé soit 8% du budget national". Devant la presse spécialisée en santé rencontrée lundi, M. le Ministre rassure "Nous sommes en bonne voie". À l'ouverture du pré-forum, M. Abdoulaye Diouf Sarr appelle à tous "du côté de chaque acteur, il y a encore des efforts à réaliser". Ceci "en vue d'améliorer l'efficacité, l'efficience dans l'utilisation des ressources du secteur". C'est dans ce sens que M. Abdoulaye Diouf Sarr dit être "engagé à apporter les améliorations attendues des services de département".
Pour lui "Une nouvelle dynamique devra naître au lendemain du forum".

Mouhammed Ramet Ndiaye



 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal