Des ’’Breakfast santé presse’’, à partir de décembre (ministre)


APS : Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a annoncé la tenue, à partir de décembre, de rencontres mensuelles régulières d’échange avec les journalistes appelées "Breakfast santé presse" et devant porter sur les sujets se rapportant au secteur, en vue de davantage clarifier "les enjeux du moment et régler les incompréhensions".

Cette initiative vise à créer "un espace de partage et d’échanges avec les journalistes autour de toutes les questions qui touchent le secteur, chaque mois, autour d’un croissant chaud et d’un café à partir de 8 heures", a-t-il dit au cours d’une rencontre avec les membres de l’Association des journalistes en santé population et développement (AJSPD), lundi, à Dakar.

"Je compte sur les membres de votre association qui traitent des questions de santé dans leur rédaction pour nous accompagner dans ce projet, comme dans d’autres pour la promotion de la santé au bénéfice des populations", a dit Abdoulaye Diouf Sarr, en présence du directeur général de la Couverture maladie universelle.

"Les journalistes et les autorités doivent avoir des occasions de cette nature pour discuter des questions qui préoccupent les populations", a soutenu le ministre de la Santé.

Il a souhaité, pour la forme, que cette plateforme d’échange ait "son emballage propre" avec un logo une charte graphique, au-delà de ce qui est attendu de ce "Breakfast Santé Presse" en termes de débats de fond, pour l’expression de "convictions fortes" sur les questions d’actualité du secteur.

Abdoulaye Diouf Sarr a promis de travailler avec l’Association des journalistes en santé population et développement (AJSPD), "dans une dynamique partenariale pour la promotion de la santé des populations, mais dans le respect la spécificité" de leur métier. 

"C’est une initiative heureuse de partager cette séance d’informations avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale. Ce qui augure un partenariat nouveau également avec les Breakfast Santé Presse’", a indiqué le président de l’AJSPD, Alassane Cissé.

"Notre engagement est pour la promotion de la santé des populations par la sensibilisation, l’information juste, les solutions pour les problèmes de santé et nous comptons sur le ministère pour nous accompagner dans cette dynamique", a-t-il précisé.

Selon Alassane Cissé, il s’agit ainsi, à travers ces échanges, de mettre les populations au même niveau d’information sur les questions de santé.

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal