Atelier d’orientation des Présidents des Comités Nationaux de Certification (CNC) et des Comités Nationaux d’Experts de la Poliomyélite (CNEP) de l’Afrique de l’Ouest.


Abdoulaye Diouf SARR « nous devons aller plus loin et vaincre définitivement cette maladie »

 

Le ministre de la santé et de l’action sociale a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier international d’orientation des Présidents des Comités nationaux de Certification (CNC) et des Comités nationaux d’Experts de la Poliomyélite (CNEP) de l’Afrique de l’Ouest.

Pendant cinq jours, les représentants de 17 pays se réunissent à Dakar autour de la certification régionale de la poliomyélite et du processus global d’éradication.

A l’ordre du jour de cette importance rencontre, sont inscrites des questions extrêmement importantes qui constituent une priorité pour la communauté internationale et qui sont, en même temps, une préoccupation majeure pour nos Etats engagés dans l’Initiative d’éradication de la Poliomyélite.

Dans son allocution d’ouverture, le ministre de la santé a estimé que cette rencontre est une « une opportunité d’échanges, mais aussi de renforcement des capacités des Présidents de nos différents comités Polio ainsi que d’appui du processus global d’éradication de la poliomyélite ».

Abdoulaye Diouf SArr qui affiche une grande confiance est d’avis que  « nos pays ont accompli des progrès importants dans la lutte contre la Poliomyélite et s’approchent de plus en plus de l’objectif d’éradication, mais il y'a encore  selon le ministre de la santé des pas à franchir. « Nous convenons tous que nous devons aller plus loin et vaincre définitivement cette maladie. Cela nécessite un appui conséquent aux comités mis en place au niveau des différents pays martèle-t-il.

Le ministre de la santé n’a pas manqué de magnifier le soutien des partenaires  qui est encore plus que nécessaire, tant pour pays que pour les comités d’experts, en vue notamment de garantir la vaccination et la surveillance mais aussi d’accentuer la vérification et le contrôle.

Le représentant de l’OMS l’Organisation Mondiale de la Santé a pour sa part  salué l’engagement continu des autorités sénégalaises dans les actions de l’OMS devant « permettre aux populations d'Afrique d'atteindre le niveau de santé le plus élevé possible ».

Selon lui, les efforts déployés à tous les niveaux ont permis d’obtenir des résultats satisfaisants vers l’éradication de la poliomyélite, notamment la réduction drastique, au fil des années, du nombre de cas de polio virus sauvage (PVS) et de pays infestés. Il informe par ailleurs que ces avancées ont abouti à la certification,  à ce jour, de quatre régions de l’OMS par leurs Commissions régionales. La Région de la Méditerranée orientale et la Région Africaine n’ont pas encore rempli les critères exigés pour recevoir la certification. Toutefois,  les éléments  encourageants notés au cours des dernières années augurent d’une évolution favorable du statut de la Région africaine en ce qui concerne l’éradication de la polio.  Il s’agit :

•        de l’absence de circulation de PVS depuis au moins 3 ans dans tous les pays d’Afrique en dehors du Nigéria,

•        du renforcement de l’immunité des enfants par le renforcement du Programme élargie de vaccination de routine,

•        de l’organisation de plusieurs passages de JNV Polio, le confinement au laboratoire du PVS,

•        des performances au niveau national des systèmes de surveillance des pays.

Au cours de cette rencontre  l’OMS et les autres partenaires sont plus que jamais décidés à renforcer leur soutien aux pays pour relever les derniers défis qui se dressent sur le chemin de la victoire finale contre la polio. Ces défis ont pour noms selon eux la persistance aux niveaux sous-nationaux, les faibles performances en matière de surveillance et de vaccination de routine,  l’émergence de poliovirus dérivés de souche vaccinale.

Ces acteurs fondent beaucoup d’espoir sur l’expertise et le  sens des responsabilités des membres des  comités nationaux de certification de la poliomyélite et des comités nationaux des experts de la poliomyélite. Selon eux le compte à rebours vers la certification de l’éradication de la polio dans la Région africaine a commencé.

 

Aissatou Anthia TOURE

Chargée de Communication / Cabinet MSAS

 

 

 

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal