Radiothérapie à Dalal Jamm et Le Dantec : Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Monsieur Abdoulaye Diouf SARR promet une installation rapide des appareils


Le Soleil : L’installation des deux appareils de radiothérapie des hôpitaux «Dalal Jaam» et Aristide Le Dantec tient beaucoup à cœur le nouveau ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Lors du lancement de la campagne de lutte contre le cancer dit « Octobre rose », il a promis une solution rapide à cette question.

Le ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, veut faire de l’installation des deux appareils de radiothérapie de l’hôpital «Dalal Jaam» et de l’hôpital Aristide Le Dantec, une priorité pour son département ministériel. Suite à une panne de l’appareil de radiothérapie de  l’hôpital Aristide Le Dantec, l’Etat du Sénégal avait fait une commande de deux appareils pour remplacer celui en panne et aussi doter l’hôpital Dalal Jaam d’un autre appareil. « Toutes les dispositions sont en train d’être prises pour le règlement rapide de cette question. Notre ambition est de renforcer la formation des personnels de santé, de mettre à la disposition des Etablissements publics de santé des équipements adaptés. Ce qui permettra d’améliorer l’accessibilité financière des  médicaments et des techniques de traitement », a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’Action sociale. Il présidait, hier, le lancement de la campagne dite « Octobre rose » essentiellement dédiée à la lutte contre le cancer.

Chaque année, cette campagne est marquée par des activités de sensibilisation, de dépistage, des conférences, des consultations gratuites, des dons de bons de mammographie, etc. Organisée par la Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca), en relation avec le ministère de la Santé, « Octobre rose » est une occasion pour développer des stratégies de lutte contre le cancer du sein sur le plan social, sanitaire, juridique, administratif et de la recherche.

Pour l’édition 2017, le thème retenu est « la place et le rôle de la mammographie dans le dépistage précoce du cancer » et avec comme objectif de subventionner 4.000 examens de mammographie. « Au Sénégal, l’incidence du cancer est estimée à 6.800 nouveaux cas par an avec une mortalité d’environ 78 % due essentiellement à une consultation tardive », a indiqué le ministre de la Santé. Pour lui, il est donc nécessaire de prendre des mesures et de mener des actions pour l’amélioration du système de santé au Sénégal, afin de faire face aux défis tels que la lutte contre le cancer.  

Comme les années précédentes, la Lisca, selon sa présidente Dr Fatma Guenoune, va dérouler une série d’activités durant tout ce mois d’octobre. Avec ses partenaires, elle procèdera à des opérations de sensibilisation, de consultation et de dépistage. Selon Dr Fatma Guenoune, le coût de la prise en charge d’une personne atteinte de cancer tourne autour de 2 millions de FCfa. C’est pourquoi elle a appelé à une baisse de certaines prestations de santé liées au cancer comme la mammographie.

Distribution de milliers de bons de mammographie

Pour cette édition de la campagne « Octobre rose », il est prévu de distribuer des milliers de bons de mammographie. Il est aussi prévu des campagnes de sensibilisation à Touba et Tivaouane avec une formation de 35 sages-femmes dans chacune de ces villes au dépistage du cancer de col de l’utérus par inspection visuelle et au traitement par cryothérapie. Des dons d’un appareil de cryothérapie seront aussi faits à Touba et Tivaouane. L’opération phare de la campagne « Octobre rose » aura lieu au stade Léopold Sédar Senghor le 28 octobre avec une consultation en sénologie, le dépistage de 2000 femmes et la remise de bons gratuits de mammographie aux cas dépistés.

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal