Vincent Vercruysse note une


APS : L’exécution du Projet d’appui à l’offre et à la demande de soins (PAODES) porteur de stratégies novatrices qui ont permis l’amélioration de l’accès des populations à des soins de qualité a enregistré une "satisfaction globale" a soutenu, mercredi à Dakar, le co-responsable Belge du projet, Vincent Vercruysse.

"Il y a une satisfaction globale mais il a fallu un à deux ans pour trouver la voie mais finalement il y au final des résultats importants", a souligné le responsable de la partie belge du PAODES à l’ouverture d’un Forum santé.

Le projet déroulé depuis 2012 a permis à des populations des régions de Fatick, Thiès, Kaolack, Kaffrine et Diourbel d’avoir "des services de santé adaptés à leurs besoins avec la qualité des soins et l’accessibilité financière au niveau des districts sanitaires", a-t-il souligné.

Le gouvernement belge a investi 21 millions d’Euros dans ce projet qui prend fin en octobre et la participation sénégalaise reste à être chiffrée. 

Pour les perspectives du projet, le co-responsable a estimé n’être pas en mesure d’assurer la poursuite du projet puisque c’est une "décision politique entre les deux gouvernements".
 

"Il y aura des évolutions, mais cela dépendra des deux pays", a-t-il précisé.

Maintenant, a-t-il fait valoir, "il faudra capitaliser, tirer les leçons pour voir le modèle qui convient le mieux en matière de couverture santé universelle au Sénégal".

Depuis les années 2000, l’appui de la Belgique a évolué vers les régions de Diourbel, Thiès et le Bassin arachidier. "L’accès de la population à des soins de qualité en a toujours été le fil conducteur", a rappelé M.Vercruysse.

Le Forum Santé portant sur "des initiatives innovantes pour la Couverture santé universelle" va permettre de faire une appréciation des résultats obtenus afin de dégager des enseignements permettant aux bénéficiaires de s’approprier les acquis du projet.

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal