Macky Sall appelle à une "grande offensive contre les décès maternels et infantiles‘’


APS : Le président de la République, Macky Sall, a lancé jeudi un appel à tous les acteurs pour "une grande offensive contre les décès maternels et infantiles’’, invitant le ministre de la Santé, Awa Marie Coll Seck, à labelliser le concept de "bajenu gox" (marraines de quartier).

‘’Je lance un appel à tous les acteurs, les sages-femmes, les infirmières, les médecins, les collectivités locales, à une grande offensive contre les décès maternels et des enfants. Nous devons ramener le taux de mortalité maternelle à 70 pour 100 mille naissances vivantes d’ici 2030’’, a suggéré le président de la République, Macky Sall.

Il a souligné que le concept de bajenu gox "va faire le tour du monde", du fait de l’"engagement" des marraines de quartier "dans la lutte contre la mortalité maternelle et infanto-juvénile’’.
 

Le chef de l’Etat présidait la rencontre nationale de plaidoyer pour un renforcement des capacités d’intervention des bajenu gox, en vue de leur implication accrue et efficiente dans la lutte contre la morbidité et la mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvénile.


Il a affirmé que "cette expérience unique, l’initiative ‘’bajenu gox’’ inspirée de nos valeurs culturelles en Afrique, a valu au Sénégal des résultats dans l’utilisation des services de santé et de survie de l’enfant".

"J’invite le ministre de la Santé à engager la réflexion pour l’élargissement de vos missions, notamment en ce qui concerne la déclaration des enfants à l’état civil et le dépistage des fistules obstétricales’’, a déclaré à leur endroit, le président de la République.


 Il a invité le gouvernement à "prendre toutes les dispositions pour donner " les "moyens nécessaires" à la réussite de la mission des bajenu gox. Il a exhorté à "réfléchir" de sorte qu’elles "soient au service de tout le gouvernement comme le ministère de la Famille et d’autres ministères sectoriels’’.

Au nom des partenaires au développement, le représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Docteur Déo Nshimirimana, a promis que ‘’ les partenaires vont accompagner cette initiative par l’octroi de moyens avec un badge, un téléphone et des ressources pour se déplacer’’.


Cette cérémonie a vu la participation de délégations des "bajenu gox" venant de toutes les 14 régions du pays.


 La présidente nationale des bajenu gox, Ndèye Fatou Diallo, précise qu’‘’actuellement, 10.000 bajenu gox sont formées, encadrées et réparties dans les villes et les campagnes". "Nous souhaitons que ce programme communautaire soit durable avec beaucoup de moyens’’, a-t-elle plaidé.

‘’Plus 390 mille activités ont été réalisées par ces vaillantes femmes, avec comme seul objectif de participer à la lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvénile’’, a ajouté Mme Diallo. 

Le Programme communautaire pour la promotion de la santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent appelé, ‘’programme bajenu gox, ‘’vise à améliorer la connaissance et l’utilisation des services de santé par les communautés.


En marge de cette cérémonie, le président de la République a remis 162 ambulances destinées aux structures de santé.

 

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal