Semaine africaine de la vaccination : Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus vulgarisé au Sénégal avant fin 2017


Le Soleil : A l’occasion de la célébration de la septième Semaine africaine de la vaccination (Sav), la Plateforme des Organisations de la société civile d’Afrique francophone pour le renforcement des systèmes de santé et de la vaccination (Oafress) a organisé, hier, un point de presse. L’occasion a été saisie par Elhadji Mamadou Ndiaye, directeur de la Prévention, pour annoncer l’introduction, au Sénégal, du vaccin contre le cancer du col de l’utérus (Hpv).

Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus (Hpv) sera étendu sur l’ensemble du territoire national avant fin 2017. Elle va cibler, durant la première année, les enfants âgés de 9 à 14 ans. L’annonce a été faite, hier, par Elhadji Mamadou Ndiaye, directeur de la prévention au ministère de la Santé et de l’Action sociale.

«Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus (Hpv) est en phase test depuis pratiquement deux ans. L’État avait, dans un premier temps, ciblé deux districts : celui de Mékhé et de Dakar Ouest. Nous étions en train de voir comment les éventuelles difficultés seront surmontées dans toutes les zones », a-t-il déclaré.

Concernant les efforts consentis par le gouvernement dans le cadre de l’introduction de nouveaux vaccins, le directeur de la Prévention a informé de la création d’une ligne budgétaire. « Cette ligne est parvenue, aujourd’hui, à atteindre un niveau satisfaisant. Elle a connu une hausse importante entre 2012 et 2016 et atteint, aujourd’hui, 3,117 milliards de FCfa. C’est un montant qui va évoluer, car d’autres vaccins seront plus tard introduits dans le programme », a expliqué le Dr Ndiaye. Cette ligne couvre non seulement l’achat des vaccins traditionnels, mais également les nouveaux vaccins qui sont introduits dans le Programme élargi de vaccination (Pev).

La vaccination est une stratégie fondamentale pour atteindre les priorités sanitaires. Elle inverse la tendance de la résistance tout en créant un espace pour la santé des adolescents. « Nous avons pu, à travers cette phase-test, identifier l’ensemble des difficultés. Nous les avons actuellement maitrisées. Avant fin 2017, le vaccin Hpv sera étendu sur l’ensemble des districts du territoire national et va cibler les enfants de 9 à 14 ans pour la première année », a informé le directeur de la Prévention. Selon Guy Aho Tete Benissan, coordonnateur régional de l’Oafress, le vaccin permet de sauver des millions de vies et est largement reconnu comme l’une des interventions sanitaires les plus efficaces et les moins coûteuses. Élargir son accès aux peuples et aux communautés est indispensable pour lutter contre les maladies et les décès sur le continent africain, a-t-il argumenté.

Placé sous le thème : « Les vaccins protègent tout le monde, faites-vous vacciner », l’édition de la Semaine africaine de la vaccination (Sav) de cette année vise à renforcer les programmes de vaccination dans la région africaine en érigeant la vaccination au rang de priorité majeure dans les programmes nationaux, a rappelé M. Benissan.

Prévenir des millions de décès évitables par la vaccination

La septième édition de Sav coïncide avec le 1er anniversaire de la Conférence ministérielle sur la vaccination qui a abouti à la 1ère déclaration d’Addis-Abeba sur la vaccination signée par les ministres de la Santé et chefs de délégation et contenant 10 engagements et 4 appels pour l’action. Cette dernière a été validée par les chefs d’État le 31 janvier 2017, a souligné la représentante de l’Unicef. Elle coïncide également avec la revue à mi-parcours du Plan stratégique régional sur la vaccination adopté par les 47 États membres en 2014 et dont le but est de prévenir des millions de décès évitables par la vaccination d’ici à 2020, à travers l’accès universel à la vaccination, a-t-elle rappelé. La représentante de l’Unicef a ainsi invité les États africains à davantage consacrer des fonds pour les vaccins.

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal