Awa Marie Coll Seck invite à la recherche d’outils et d’interventions efficaces pour combattre le paludisme


APS : La lutte contre le paludisme au Sénégal doit être orientée vers la recherche "d’outils et d’interventions efficaces et efficientes" pour faciliter l’atteinte des objectifs a souligné, mardi à Kaolack, le professeur Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé et de l’Action sociale.

 "Les perspectives de la lutte contre le paludisme au Sénégal doivent être orientées vers la recherche d’outils et d’interventions efficaces et efficientes en vue de l’atteinte des objectifs" a indiqué Awa Marie Coll Seck.

S’exprimant à la célébration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme à l’esplanade de la place Cœur de Kaolack, le ministre a invité les Sénégalais "à accrocher et faire dormir toute la famille sous les moustiquaires imprégnées toutes les nuits et toute l’année pour se protéger contre le paludisme".

"Le paludisme tue encore, la lutte contre le paludisme doit être une de nos priorités" a-t-il dit devant une forte mobilisation des populations de Kaolack en présence du maire, du gouverneur, du président du conseil départemental, de représentantes d’organisations de femmes, etc.

"Je voudrais lancer un rappel à nos populations que les moustiquaires imprégnées d’insecticides sont des outils efficaces pour faire reculer le paludisme" a-t-elle ajouté 

Pour le ministre, le thème de l’édition 2017, "En finir pour de bon avec le paludisme" cadre bien avec les résultats obtenus par notre pays et la vision déclinée dans le Plan Sénégal émergent et le plan stratégique 2016-2020 de lutte contre le paludisme avec un objectif ambitieux de pré-élimination du paludisme au Sénégal.

"Ceci est à notre portée avec l’engagement de tous et de chacun. En effet, il faut des efforts conjugués, voire collectifs et structurés autour d’un partenariat fort pour arriver à cet objectif de pré-élimination à l’horizon 2020" a dit Awa Marie Coll Seck.

Le président du conseil départemental de Kaolack, Baba Ndiaye a, pour sa part, souligné que "compte tenu de la situation d’insalubrité, de chaleur et de pluies en période d’hivernage, je vous demande pour le cas précis de la région de renforcer et de mettre davantage l’accent sur la lutte anti vectorielle et l’aspersion intra-domiciliaire".

Le Sénégal a organisé en 2016 pour la première fois une campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) touchant en même temps les 14 régions du pays. Au total, plus de huit millions de MILDA ont été distribuées.

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal