APS : D’énormes efforts dans la croisade contre le paludisme


Le Sénégal a fait d’énormes efforts dans sa croisade contre le paludisme et notamment pour la pré élimination de la maladie, a soutenu le chef du service de parasitologie-mycologie de l’Hôpital Aristide Le Dantec, professeur Daouda Ndiaye qui a mis au point ‘’Illumigene Malaria’’, un test rapide de diagnostic de cette maladie. ‘’Si les tendances de la maladie sont plus faibles dans le nord du pays, contrairement à la zone sud, notamment en Casamance, ainsi que dans quelques régions du centre, c’est en partie grâce aux efforts combinés du ministère de tutelle et des travaux des chercheurs’’, a-t-il dit dans un entretien avec l’APS. Selon lui, les résultats des recherches obtenus par le laboratoire de Parasitologie-Mycologie de l’Hôpital Aristide Le Dantec servent ‘’de conseil’’ aux autorités sanitaires via le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) sur la situation de l’évolution du paludisme au Sénégal. ‘’Nos résultats servent de conseil sur la situation du paludisme au niveau national, notamment le comportement du parasite, le portage parasitaire, le niveau d’immunité des personnes, la sensibilité des tests de diagnostic, l’efficacité des médicaments, entre autres’’, a expliqué professeur Ndiaye. Le chercheur a relevé que la situation n’est pas la même sur l’ensemble du pays, parce que, dit-il, dans le nord par exemple, elle est plus maitrisable qu’au sud et particulièrement à Sédhiou, Kolda, Tambacounda, etc. Cela s’explique, à son avis, par l’environnement, la biodiversité, mais aussi et surtout, par le fait que cette partie du Sénégal est frontalière à la Guinée Bissau, la Guinée Conakry et la Gambie. “Alors, notre activité repose entre autres, sur le comportement et la diversité génétique du parasite, évaluer constamment la sensibilité de ces médicaments sur le parasite, mais aussi informer à temps réel”, ajoute t-il. Depuis plus de 10 ans, a encore dit Daouda Ndiaye, le laboratoire de parasitologie-mycologie de l’hôpital Aristide Le Dantec, effectue des recherches dédiées à la lutte contre le paludisme au Sénégal et dans le monde. Il note qu’à ce propos, il y a, une surveillance qui est de mise sur l’efficacité des médicaments, tout en insistant sur le fait que les recherches opérées par son équipe reposent essentiellement, sur trois types de recherches notamment ‘’In vivo, In vitro et génétique’’. Le Sénégal va célébrer la Journée mondiale de lutte contre le paludisme mardi à Kaolack. L’édition de cette année va porter sur le thème "Encore, en finir pour de bon avec le paludisme".

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal