Décoration des lauréats du concours du Cames : Reconnaissance de la Nation aux agrégés de Médecine


Le Soleil : Le président de la République, Macky Sall, a élevé des Professeurs et des Maîtres de conférences agrégés au grade de Chevalier de l’Ordre national du Lion. Cette distinction est la reconnaissance de la nation à ces Sénégalais qui transmettent le savoir et soignent leurs compatriotes.

La cérémonie de décoration des lauréats du 17ème Concours d’agrégation de médecine humaine, de pharmacie, d’odontostomatologie et de productions animales du Cames est empreinte de solennité. Elle s’ouvre par l’exécution de l’hymne national. S’ensuit la remise des insignes. D’abord aux encadreurs et ensuite aux candidats. Mohamadou Guélaye Sall, Professeur de pédiatrie et de nutrition, est le seul à être élevé au grade de Commandeur. Il fait partie, avec d’autres universitaires, de l’équipe d’encadrement. Les candidats ont été élevés au grade de Chevalier de l’Ordre national du Lion. Cette décoration est une reconnaissance du mérite des candidats et aussi de la performance du système d’enseignement supérieur du Sénégal. « En décidant de vous distinguer dans l’Ordre national du Lion, je veux vous exprimer ma fierté et celle de la Nation toute entière pour vos brillants résultats au 17ème Concours d’agrégation du Cames », fait savoir le président de la République, Macky Sall.

Poursuivant, il relève la particularité de l’une des missions les plus « sacrées » : celle qui consiste à donner le savoir et à soigner. « Cette reconnaissance de la Nation, souligne le chef de l’État, est d’autant plus méritée que vous avez le grand mérite de pratiquer la médecine tout en enseignant ». Cette cérémonie célèbre aussi la performance du système d’enseignement supérieur du Sénégal. La preuve : le Sénégal a présenté 35 candidats et a obtenu 34 lauréats, soit un taux de réussite de 97 %.

En plus, le Sénégal compte 21 majors sur les 66 disciplines concernées. « Ces performances ont permis à notre pays d’occuper la première place en termes de pourcentage d’admis par rapport au nombre de candidats parmi les États qui avaient présenté plus de 20 candidats », se félicite M. Sall qui ajoute : « Vos exploits sont une preuve éloquente que notre enseignement supérieur regorge de talents qui, au-delà de leur mission d’enseignement et de formation, sont également d’un grand apport pour le système de santé ».

Le discours du président de la République est porteur des efforts que le gouvernement a fournis pour démocratiser davantage l’accès aux soins de qualité. Parmi ces mesures, Macky Sall cite la généralisation des centres de dialyse, le programme national de Couverture maladie universelle, l’équipement des structures sanitaires, l’ouverture des hôpitaux de Ziguinchor, Fatick et « Dalal Diam » de Guédiawaye et le projet médical City.

Toutefois, la capitalisation de ces lourds investissements nécessite le dévouement de tous les agents. « Le succès de nos efforts dans le domaine de la santé publique dépendra, en grande partie, de tous, en particulier des universitaires », laisse entendre le président de la République.

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal