Lancement de la stratégie « End Tb » : Le Sénégal veut mettre fin à la tuberculose d’ici à 2035


Au Sénégal, plus de 13.000 cas de tuberculose ont été recensés en 2016. Pour réduire l’incidence de cette maladie, une stratégie mondiale de lutte contre la tuberculose, « End Tb » (Mettre fin à la tuberculose) d’ici à 2035, à été lancée.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a lancé, le 24 mars 2017, la nouvelle stratégie de lutte contre la tuberculose dénommée « End Tb » (Mettre fin à la tuberculose). Le Sénégal, à travers cette initiative, veut mettre fin à cette maladie d’ici à 2035. Surtout que, d’après le représentant de l’Oms au Sénégal, Dr Deo Nshimirimana, la tuberculose reste l’une des 10 premières causes de mortalité dans le monde.

Le Pr Awa Marie Coll Seck a néanmoins estimé que la mise en œuvre de la stratégie « End Tb » exige l’implication de tous les acteurs, aussi bien gouvernementaux que de la société civile. Car, selon elle, chaque personne peut contribuer, à sa manière, dans la lutte contre la tuberculose. « Tous ensemble pour amorcer la fin de la tuberculose au Sénégal », a lancé l’autorité sanitaire, rappelant que la stratégie « Mettre fin à la tuberculose », adoptée, en 2014, par l’Assemblée mondiale de la santé et approuvée, en 2015, par plusieurs comités régionaux de l’Oms, témoigne d’une volonté manifeste d’intensifier la lutte contre la tuberculose. Au-delà de l’accès universel à des soins antituberculeux de qualité, la stratégie « Mettre fin à la tuberculose » vise à promouvoir la prévention de cette maladie par une approche plurifactorielle susceptible d’infléchir plus rapidement l’épidémie.

Toutefois, le ministre de la Santé a reconnu que cette stratégie seule ne saurait suffire. « Il faudra alors disposer de nouveaux outils comme un test réalisable sur le lieu des soins pour diagnostiquer l’infection et la maladie », a souligné Mme Seck, proposant des schémas thérapeutiques plus courts et efficaces pour traiter les patients.

Abordant le thème de la Journée mondiale de la lutte contre cette pathologie de cette année, « S’unir pour mettre fin à la tuberculose », avec comme slogan « Chaque personne compte », le Pr Awa Marie Coll Seck a soutenu qu’il s’adresse à tous, car chaque individu peut apporter sa contribution en aidant les autorités sanitaires à vaincre la maladie. A son avis, le gouvernement du Sénégal en a fait une priorité de santé publique pour accompagner le Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt). C’est ainsi qu’il a posé des actes forts pour matérialiser son engagement politique. Il s’agit, selon elle, de la mobilisation des ressources financières et matérielles auprès de l’État et des partenaires pour accompagner le Pnt. A cela s’ajoutent la gratuité des médicaments des tuberculeux et celle de l’examen de base pour le diagnostic (Baar). C’est dans l’optique de faciliter la prise en charge que le Sénégal s’est aussi doté de 13 appareils pour le Test de diagnostic rapide et gratuit pour le dépistage de la multi-résistance.

La Journée mondiale de la lutte contre la tuberculose est l’une des occasions pour sensibiliser les populations. Car la tuberculose continue de faire des victimes au Sénégal où l’on a enregistré, en 2016, plus de 13.000 cas avec une forte prévalence à Dakar. Seulement, ce chiffre peut bien constituer l’arbre qui cache la forêt, tous les cas de tuberculose n’étant pas connus. C’est pourquoi la coordonnatrice du Pnt, Dr Marie Sarr Diouf, a déclaré que les actions seront davantage orientées dans la détection des nouveaux cas. « C’est la détection de nouveaux cas qui permettra de mettre fin à cette maladie d’ici à 2035 », a-t-elle expliqué.

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal