Un audit qualité mené sur 100 laboratoires grâce au RESAOLAB


APS : Quelque 100 laboratoires publics et privés du Sénégal ont fait l’objet d’un audit qualité, grâce à l’appui du Réseau d’Afrique de l’Ouest des laboratoires d’analyses biologiques (RESAOLAB), a indiqué mercredi Professeur Ahmed Iyan Sow, directeur des laboratoires au ministère de la Santé et de l’Action sociale.

‘’Nous avons aussi la possibilité d’instaurer la démarche qualité dans les laboratoires. Nous a venons de terminer au Sénégal un audit qualité dans 100 laboratoires publics et privés’’, a-t-il dit.

S’exprimant lors d’une rencontre du 4ème comité de pilotage international du RESAOLAB, il a indiqué que si le Sénégal est parti de très loin dans le domaine des laboratoires, force est de constater qu’un pas énorme a été franchi aujourd’hui, grâce à l’appui de l’Etat et du réseau.

Le RESAOLAB a été mis en place au Sénégal, en 2009. Il regroupe sept pays de l’Afrique de l’Ouest : Burkina Faso, Bénin, Niger, Togo, Mali, Sénégal et Guinée Conakry. Ces pays ont mis en commun leur expertise pour booster les laboratoires et trouver des moyens additionnels.

Selon lui, ces laboratoires seront accompagnés afin de ‘’combler le gap à partir des normes internationales’’, grâce au projet qui a ‘’grandement’’ permis d’améliorer ce qui se fait dans les laboratoires’’. 

‘’C’est un secteur transversal qui appuie tous les domaines de la médecine et permet de confirmer plusieurs maladies, notamment les cas de maladies épidémiques, de détecter et de surveiller ces problèmes. Sans laboratoires performants, il est difficile d’avoir une santé de qualité’’, a-t-il dit.

Il a soulevé quelques soucis dans les domaines des ressources humaines et de la maintenance des équipements. 

Revenant sur le sens de la rencontre, il a souligné qu’elle va permettre de faire le point sur les activités menées dans chacun des pays membres.

‘’Tout ce que nous attendons de cette rencontre, c’est la pérennisation des acquis et améliorer ce qui a été fait. Nous attendons une troisième phase pour continuer à faire le travail’’, a promis le Professeur Ahmed Iyan Sow.

Le projet du RESAOLAB est dans sa dernière phase d’exécution. A cet effet, le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Farba Lamine Sall, a plaidé pour sa pérennisation. 

‘’Nous avons été témoin des belles réalisations du réseau dans des domaines de la formation, de la surveillance épidémiologie, de l’assurance qualité, la mise en place d’infrastructures de qualité dédiées à la formation du personnel, des laboratoires-renforcer la supervision et l’évaluation externe de la qualité des analyses’’, a-t-il dit.

‘’Vous abordez la dernière ligne droite de cette phase, mais avec de tels résultats, vous ne devez pas mettre fin au RESAOLAB’’, a-t-il poursuivi, invitant les gouvernements, les partenaires techniques et financiers, l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à veiller à sa pérennisation.

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal