AWA MARIE COLL SECK, MINISTRE DE LA SANTE


« Les matrones travailleront sous la supervision des sages-femmes »

Les matrones jouent un rôle important dans les cases et postes de santé. C’est pour cette raison que les députés ont voulu savoir qu’est-ce qu’elles deviendront avec cet Ordre qui autorise seulement d’assister une femme lors de l’accouchement. Certains d’entre eux ont même proposé au ministre de la Santé de réfléchir sur le statut des matrones pour qu’elles continuent à exercer la profession sans être sanctionnées.
Awa Marie Coll Seck a reconnu l’apport des matrones. Mais, elle a précisé que l’Ordre concerne seulement les sages-femmes diplômées. « Les matrones vont continuer à travailler, mais sous la supervision des sages-femmes. C’est dans ce but d’ailleurs que l’initiative des sages-femmes itinérantes a été lancée. Elles sont envoyées dans des villages pour encadrer les matrones », a indiqué le ministre de la Santé qui a rendu un vibrant hommage aux matrones. Ces dernières abattent un excellent travail dans des zones les plus reculées du pays où elles ont contribué à la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Elles sont considérées comme des agents de santé communautaire. Selon le Pr Seck, le ministère a besoin de ces dernières, car notre pays est encore loin des normes de l’Oms en ce qui concerne le ratio sage-femme et femmes en âge de procréer. Lesquelles recommandent une sage-femme pour 300 femmes en âge de procréer. Alors que le Sénégal est à une sage-femme pour 2.500 femmes en âge de procréer. « Ce qui veut dire que les matrones ont encore de beaux jours devant elles. Il faut juste qu’elles soient encadrées », a souligné le ministre de la Santé.

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal