Budget : Ministère de la Santé et de l'Action sociale, une hausse de plus de 13 milliards adoptée à l'unanimité


Le Quotidien : Les parlementaires semblent accorder beaucoup d’intérêts aux questions de santé. Les élus du Peuple ont échangé avec le ministre de la Santé et de l’action sociale sur presque toutes les questions qui touchent à son département, notamment la Cmu, les équipements, les infrastructures et le recrutement de personnel de santé. Ils ont voté à l’unanimité son budget qui a connu une hausse de plus de 13 milliards de francs Cfa.

La Couverture maladie universelle (Cmu), l’équipement des hôpitaux de Kolda, Louga et Ziguinchor et autres localités à l’intérieur du pays, le manque de personnel dans certains établissements de santé ont été les principales préoccupations des parlementaires. Les députés ont voulu avoir plus de détails sur l’épineuse question de l’effectivité de la gratuité des soins et le taux de la couverture maladie. Jugeant l’initiative bonne, le député Penda Seck Dieng soutient malgré tout qu’«il y a encore beaucoup d’efforts à faire sur la gratuité, notamment pour la prise en charge des malades du cancer».
Répondant aux préoccupations des parlementaires, Mme le ministre de la Santé et de l’action sociale, Awa Marie Coll Seck, indique l’option principale. Pour la Cmu, ce sont les mutuelles de santé qui sont aujourd’hui à 671 avec 2 millions 200 mille personnes couvertes. Plus de 4 millions d’enfants âgés entre 0 et 5 ans ont été pris en charge gratuitement depuis le début de la Cmu. Concernant la dialyse, poursuit Mme le ministre, 600 personnes sont prises en charge. Mais, précise-t-elle, «il ne faut pas se leurrer, il y a des malades qui sont sur une liste d’attente et ceux qui se soignent dans les structures privées. Nous savons qu’il y a encore des efforts à faire».
Pour ce qui est de la couverture, Mme Seck indique que l’Agence est à un taux de couverture de 45% actuellement. Et pour rendre la Cmu beaucoup plus effective, l’Agence qui a un budget de 25 milliards de francs Cfa a décentralisé la Cmu dans les régions pour atteindre les objectifs de 70% d’ici la fin 2017, et aussi pour accélérer le récurrent problème des remboursements.
Une autre complainte est largement revenue, l’érection de postes et de centres de santé dans plusieurs localités sans équipements ni personnel. Pour ce problème, le ministre de la Santé rassure maintenant que pour chaque poste de santé, il y aura un «couplet gagnant pour la santé : une sage-femme et un infirmier».
Madame le député du Fouladou réclame à son tour un personnel qualifié, car selon Mme Dieng, les femmes continuent de mourir en donnant la vie à Kolda. «Nous n’avons pas de radiologue, ni de technicien réanimateur», se plaint-elle. A ce propos, madame le ministre promet une reprise en main des centres. En outre, elle a annoncé la réalisation de beaucoup d’infrastructures, notamment des hôpitaux dans les régions de Kaffrine, Sédhiou et Tambacounda. Le ministre de la Santé a aussi annoncé l’arrivée de 162 ambulances d’ici la fin de l’année.
Interpellée sur l’hôpital Dalal Diam, elle souligne que son département a opté pour une ouverture progressive de l’hôpital et qu’au plus tard à la fin du premier semestre de 2017, l’hôpital sera fonctionnel à 100%.
Les 72 heures de grève du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) se sont invitées également dans les débats. Les représentants du Peuple ont interpellé le ministre sur cette situation de crise et lui ont demandé d’ouvrir des discussions avec les syndicalistes. La question des bourses de spécialisation a été évoquée et là-dessus, Mme le ministre annonce un budget de 670 millions pour recruter de nouveaux boursiers en 2017.
La Représentation nationale a manifesté beaucoup d’intérêt aux questions relevant du ministère de la Santé. Au terme des discussions, ils ont voté à l’unanimité le budget du ministère de la Santé et de l’action sociale qui s’élève à 163 milliards 522 millions 351 mille francs Cfa contre 150 milliards 089 millions 814 mille 660 francs Cfa en 2016. Ce département ministériel enregistre une hausse de 13 milliards 432 millions 536 mille 340 francs Cfa en valeur absolue et 8,95% en valeur relative.

 

 

Le Forum de Discussion

Que pensez vous de la CMU ? - *





indiquer votre choix.

Vidéo du mois

JW Player goes here


   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal