Centre hospitalier national de Pikine : Le renforcement de la prise en charge au cœur de la célébration du 10ème anniversaire


Le Soleil : La cérémonie officielle marquant le lancement des festivités des dix ans d’existence du Centre hospitalier national de Pikine (Chnp) a eu lieu ce 25 novembre. Elle constitue un moment d’échanges entre les responsables et la population. Elle est placée sous le thème : «le renforcement de la prise en charge de la maladie: la place de l’hôpital».

Le Centre hospitalier national de Pikine (Chnp) fête ses dix ans d’existence. Pendant cette décade, l’établissement espère avoir diversifié son offre de soins et développé des pôles médicaux d’excellence reposant sur un projet médical pour développer la qualité de la prise en charge et répondre au mieux aux besoins de la population.

L’ouverture de nouveaux services, un des enjeux de santé majeur de demain, est considérée par les responsables de ce centre hospitalier comme un exemple. Il s’agit surtout de faire connaître ses offres de soins, ses services et de contribuer à améliorer les connaissances des populations du système de santé. Etablir des partenariats pérennes en vue d’assurer les financements de ses projets est un autre domaine visé par cet établissement public de santé. Il en est de même de l’amélioration de la connaissance des populations dudit centre hospitalier, ainsi que des moyens déployés pour rendre les soins accessibles à tous, que les patients proviennent de la zone urbaine ou périphérique.

Le directeur du Chnp, Mohamed Abdallah Guèye, considère que l’atteinte des objectifs de performance n’a pu être possible que grâce à la disponibilité d’un personnel compétent, dynamique et dévoué, ainsi que des partenaires sociaux consciencieux qui ont consenti beaucoup de sacrifices, tout en renonçant à beaucoup d’avantages en vue d’accompagner la structure dans sa politique de renforcement du plateau technique.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Pr Awa Marie Coll Seck, a salué les performances réalisées par cette structure hospitalière. Elle a insisté sur la nécessité d'arriver à un meilleur accueil des malades dans les structures sanitaires.

 

 

 

   MSAS, Ministère de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal