Tuberculose : 44% des cas déclarés à Dakar

Seneweb : La tuberculose tue. A Dakar, 44% des cas ont été déclarés. Médecin chef du district sanitaire de Yeumbeul, Docteur Pape Samba Gueye a d’emblée fait savoir : « C’est la banlieue qui constitue le nid de cette maladie dans la capitale dakaroise. En 2018, le district n’était pas encore fonctionnel, c’est celui de Keur Massar qui a déclaré plus de 700 cas de tuberculose et la cartographie de ces cas a montré que plus de la moitié était issue de la commune de Yeumbeul Nord et Sud ».

Un spécialiste relève un "manque criard de chirurgiens-dentistes’’

APS : Le Sénégal fait face à "un manque criard" de chirurgiens-dentistes avec près de 550 praticiens pour une population de 15 millions d’habitants, a souligné mercredi à Diourbel le président national des chirurgiens-dentistes sénégalais, docteur Noël Akondé.

"Nous avons un manque criard de chirurgiens-dentistes. On peut dire que nous sommes à près de 550 chirurgiens-dentaires pour une population de 15 millions d’habitants", a-t-il dit.

M. Akondé s’exprimait au cours de la cérémonie de lancement officiel de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire.

Maladies émergentes ou ré-émergentes, une menace pour la sécurité sanitaire (expert)

APS : Les maladies épidémiques émergentes ou ré-émergentes constituent une menace permanente pour la sécurité sanitaire mondiale, a déclaré mardi à Dakar, le professeur Souleymane Mboup, président-fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF).

Insuffisants rénaux : les analyses médicaux restent un fardeau

La gratuité de la dialyse a amélioré la prise en charge médicale des malades souffrant d’insuffisance rénale. Tous reconnaissent que l’Etat a permis de sauver des patients et d’épargner les ménages de charges onéreuses. Mais aujourd’hui, les insuffisants rénaux sont sous le poids d’un autre fardeau, celui de la cherté des médicaments et des analyses.

Médicaments : un projet pour réduire les délais de traitement des autorisations de mise sur le marché

APS : Le projet Sen-ethic va permettre de réduire les délais de traitement des autorisations de mise sur le marché, a révélé mardi le directeur de la pharmacie et du médicament, Professeur Amadou Moctar Dièye.

‘’Il y a actuellement 4300 médicaments qui ont des autorisations de mise sur le marché. Mais, parfois les laboratoires s’impatientent. Avec ce projet, nous allons réduire ces délais pour permettre de répondre aux préoccupations des laboratoires qui veulent commercialiser des médicaments’’, a-t-il souligné.

Le taux de prévalence contraceptive estimé à 26% au Sénégal (officiel)

APS : Le taux de prévalence contraceptive au Sénégal se situe à 26%, contre 10% en 2010-2011, a indiqué, samedi à Saly-Portdual (Mbour), Dr Marième Mady Dia Ndiaye, chef de la Division planification familiale à la Direction de la Santé de la mère et de l’enfant du ministère de la Santé et de l‘Action sociale. Le taux de prévalence contraceptive qui tournait autour de 8% en 2005 a "plus que doublé grâce à beaucoup d’efforts et d’investissements qui ont permis d’arriver à de tels résultats" a souligné Marième Mady Dia Ndiaye.

Cérémonie de remise de matériel médical Laboratoire Sanofi

Dans le cadre d'un nouveau partenariat de 3 ans signé entre le Ministère de la Santé et de l'Action sociale et le laboratoire Sanofi, le Directeur de Cabinet du Ministre, le Dr Aloyse Waly Diouf a réceptionné ce jeudi 07 février 2019, au nom de Monsieur Abdoulaye Diouf Sarr, un lot de matériels destinés à renforcer le plateau technique de 6 cliniques du diabète et de l'hypertension artérielle(cdh).

Remise d'un important lot de matériel médical destiné à l’ensemble des structures sanitaires de la région de Kaolack

Après le lancement du projet RAMA en faveur de la prise en charge des personnes âgées, la fondation Servir le Sénégal poursuit son bonhomme de chemin pour rendre meilleures les conditions de vie des populations. A Kaolack, la fondation a octroyé un important lot de matériel médical destiné à l’ensemble des structures sanitaires de la région. Un élan de solidarité rendu possible grâce à la générosité de Madame Awa Fall Diongue.

Pages