L’ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite a remis au ministre de la Santé, hier, à Dakar, un lot d’équipements d’hémodialyse d’une valeur de 207 millions de FCfa. Ils permettront de soulager des personnes souffrant de maladies rénales.

L’Arabie saoudite a offert au Sénégal des équipements médicaux pour la dialyse. Le matériel a été réceptionné, le 21 juin 2019, à l’hôpital Fann, par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Il est composé, entre autres, de 12 générateurs de dialyse, 12 fauteuil-lits pour les séances de dialyse et d’une unité de traitement d’eau par osmose inverse. Cette dernière est un « système de purification de l’eau contenant des matières en solution par un système de filtrage très fin qui ne laisse passer que les molécules d’eau ». Le matériel comprend aussi un lot de kits de dialyse pour 5000 traitements et des équipements de soins intensifs (moniteurs de surveillance, pousse seringue, tensiomètre). Les équipements sont évalués à 207 millions de FCfa.
« En donnant ce matériel, vous contribuez ainsi à soulager des dizaines de patients inscrits sur la liste d’attente », a fait remarquer Abdoulaye Diouf Sarr.
Il a informé que des équipements seront installés et mis en service dans les structures sanitaires suivant les priorités.
Le ministre a rappelé que la maladie rénale touche toutes les personnes, à tous les âges. « C’est une véritable problématique de santé publique du fait de sa mortalité et du poids économique important de son traitement », a-t-il souligné. Selon lui, ce don permettra aussi d’améliorer, de manière substantielle, la prise en charge des malades atteints d’insuffisance rénale chronique.
« Il contribuera ainsi à relever l’important défi de réduction des décès liés à la pathologie rénale », s’est-il félicité.Abdullah Ben Ahmad El Abdan, ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite au Sénégal, a magnifié la coopération entre les deux pays.