Le Quotidien : Le district sanitaire de Nioro, en partenariat avec l’institution municipale et ses partenaires sociaux, est sur le point d’accroître la population des candidates à la planification familiale. De 36%, le district a pris l’engagement d’amener le taux de prévalence contraceptive de Nioro à 45% des objectifs fixés à la région de Kaolack. Le Dr Fally Badji, conseiller technique régional, par ailleurs prestataire clinique à la Plateforme de l’Afrique de l’Ouest francophone, a fait part de ces objectifs et ambitions, lundi dernier. Il s’exprimait à la sortie d’une cérémonie de lancement d’un nouveau projet de santé maternelle et infantile, offert à la population de Nioro par la fondation «Bill and Melinda Gates», à travers son projet «Challenge Initiative»

Ainsi, face à la faiblesse du taux de prévalence en Afrique francophone, au Sénégal et à Nioro en particulier, ce projet vient accélérer le programme de diffusion des méthodes contraceptives dans neuf (9) pays membres d’Afrique francophone. Pour le district sanitaire et ses accompagnants, ce programme vise à développer une autre forme d’intervention contraceptive plus efficace, en dotant les services de planification familiale des méthodes contraceptives modernes et développer une stratégie avancée de plaidoyer, d’information et de sensibilisation, apte à relever l’ensemble des défis d’ici fin juin 2019.
D’un coût d’investissement de près de 50 millions de francs Cfa, pour une durée d'exécution d'un an, ce programme a aussi été initié pour apporter une solution à la mortalité maternelle, infantile, et au taux de morbidité relativement élevé à Nioro, Kolda et Ziguinchor; lesquelles communes ont été choisies pour abriter le projet