APS : De futurs bénéficiaires de la campagne synchronisée de distribution de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) ont fait part à l’APS de leur satisfaction et leur espoir de voir le paludisme définitivement éliminé.
 

‘’Ces moustiquaires imprégnées font renaître l’espoir. Nous faisons à chaque fois recours aux insecticides pour pouvoir dormir tranquille. Vous imaginez notre satisfaction’’, a ainsi déclaré à un reporter de l’APS, Khady Badji, venue dimanche de Sérékounda, en Gambie pour assister au lancement officiel de cette campagne de distribution de MILDA.
Plus de dix millions de MILDA seront notamment distribuées dans le cadre de cette campagne de distribution synchronisée aux populations sénégalaises et gambiennes.
La campagne a été officiellement lancée dans la localité frontalière de Keur Ayib, dans le département de Nioro (centre) en présence des ministres en charge de la Santé des deux pays, Aboulaye Diouf Sarr et Mamadou Lamine Samaké.
Elle vise à assurer la couverture de 100 % des couchages habituels en MILDA des zones ciblées et l’amélioration d’au moins 80 % de la population générale des zones ciblées à dormir sous MILDA en 2020, selon ses initiateurs.
‘’Il m’arrive de dépenser 500 francs par jours en produits d’insecticide pour protéger la famille des piqures de moustique. Avec la mise à disposition gratuite de moustiquaires, nous aurons la possibilité de nous protéger du paludisme et d’économie de l’argent’’, a fait valoir Moussa Faye, un citoyen sénégalais.
‘’Les MILDA contribuent grandement dans la campagne de pré élimination du paludisme car des avancées importantes sont constatées. Je me félicite aussi de la collaboration entre le Sénégal et la Gambie pour mener ensemble ce combat car l’union fait la force’’, a de son côté souligné Aliou Thioye, chef de village de Lampsar, (Sénégal).