Le Soleil : Les populations de l’arrondissement des Agnam vont bientôt disposer d’un centre de santé ultramoderne. D’un coût de deux milliards de FCfa, c’est un véritable bijou que le maire de la commune des Agnam, le député Farba Ngom, a fait visiter, vendredi dernier, au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Un exemple à suivre pour les autres maires, selon le ministre.
Construit sur fonds propres et avec la participation de partenaires du maire des Agnam, le centre de santé baptisé Abdoul Cissé Kane dispose de toutes les commodités d’un établissement sanitaire moderne.
Il est doté d’un Service d’accueil et d’urgence (Sau), d’un bloc opératoire, d’une maternité, d’un service d’ophtalmologie, d’un centre d’hémodialyse, d’un bloc administratif et d’une cité pour l’hébergement du personnel de santé. Après avoir fait le tour de l’édifice dont les travaux sont en cours de finition, le ministre de la Santé et de l’Action sociale n’a pu s’empêcher de demander à ses services de mener d’ores et déjà une réflexion sur les possibilités d’ériger ce centre en hôpital de niveau 1.
Dans la foulée, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr s’est dit convaincu que la carte sanitaire de Matam sera renforcée de façon considérable avec la mise en service du centre de santé Abdoul Cissé Kane des Agnam.
Le ministre a indiqué qu’il ne ménagera aucun effort pour continuer à mettre en œuvre les instructions du Chef de l’Etat, Macky Sall. Il s’agira, entre autres, de faire en sorte que ce centre de santé des Agnam soit opérationnel dans les meilleurs délais. Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, très satisfait de cette contribution du député Farba Ngom et de son implication patriotique, a souhaité que les autres collectivités territoriales s’inspirent de l’exemple de la municipalité d’Agnam.
Le député maire Farba Ngom a tenu à préciser qu’il a pu mobiliser le financement avec l’appui du Président Macky Sall qui reste sensible à toutes sollicitations en faveur des populations en général et en particulier celles du Fouta. La journée du vendredi a été aussi une occasion saisie par le maire des Agnam pour convier les chefs religieux et les imams des différentes localités comme celles d’Oréfondé, de Thilogne et de Dabia pour une séance de récitation du Coran et pour formuler des prières pour ce centre de santé.
Relance des travaux du centre de santé de Thilogne
Le ministre de la Santé et de l’Action sociale avait auparavant fait un détour au centre de santé de Thilogne en construction. Les travaux de ce chantier qui étaient à l’arrêt seront relancés. Le ministre, après avoir religieusement écouté les explications du président du comité de santé sur les lenteurs et arrêts intempestifs des travaux, a assuré que les clefs seront remises d’ici décembre. Le ministre a promis une visite inopinée avant la fin des travaux pour constater personnellement l’exécution de ses instructions.